Fusion de Tinder et d’Instagram, le terme désigne l’envoi d’un message privé sur Instagram lorsqu’un match Tinder n’a pas abouti ou lors d’une affinité à sens unique. Un forcing de plus en plus fréquent qui inquiète.

Crédit : D.R.
Crédit : D.R.

Un nouveau phénomène prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux. Une technique qui consiste à contacter une personne croisée sur un site de rencontres via Instagram malgré l’absence d’intérêt de celle-ci. Une manière de forcer la réaction en somme. Le phénomène n’est pas nouveau, certains utilisateurs de Facebook en ont déjà fait les frais, mais il a été récemment popularisé avec l’application de rencontre Tinder.

L’intégration des comptes Spotify et Instagam sur le profil Tinder a ouvert de nouvelles opportunités aux stalkers, en leur permettant de contacter directement les profils qui les font craquer, même lorsque ceux-ci n’ont pas marqué un intérêt réciproque. A la base, c’était un moyen simple pour dévoiler un peu plus ses centres d’intérêts, mais certains individus plutôt persuasifs en ont profité pour pister les profils qui les intéressaient. Absence de match ou une conversation clôturée trop tôt à leur goût ? Pas de soucis, on passe par le plan B en passant par un autre réseau social. Instagram est la voie la plus facile d’accès pour envoyer un message privé à la personne qui hante nos nuits.

Une technique qui dépasse la sphère des sites de rencontres pour envahir un autre espace de discussion. Les personnes qui agissent ainsi ne s’inquiètent nullement du consentement de l’autre. Une intrusion qui peut être mal vécue par les “victimes”, faisant naitre un sentiment de malaise ou de harcèlement.

La seule solution pour éviter cela est de désynchroniser son compte Instagram sur Tinder. Malheureusement, rien qu’avec un prénom et les quelques informations renseignées sur son profil, il est facile de retrouver une personne sur un réseau social. La connexion obligatoire avec son compte Facebook est déjà une porte d’entrée pour les personnes un peu trop envahissantes.