Une société de sécurité russe, InfoWatch Group, vient de lancer un nouveau genre de smartphone qui empêche les applications de collecter les données de l’utilisateur.

Crédit : D.R.
Crédit : D.R.

Tirant son nom des forêts boréales de la Sibérie, le Taiga a été développé dans le but d’empêcher les applications de suivre l’activité de leur utilisateur et d’éviter qu’elles ne collectent et analysent les données de celui-ci. Un concept original et très utile quand on sait que même Gmail collecte et analyse les données des mails envoyés sur sa plateforme afin de proposer des publicités ciblées à ses utilisateurs.

Le smartphone russe tourne en réalité sous le système d’exploitation Android. Cependant, le microprogramme développé par InfoWatch y est intégré afin de renforcer la sécurité des données de l’utilisateur.

Les 50.000 premiers téléphones Taiga ont été offerts aux employés d’entreprises dont l’État russe est copropriétaire. Une manière de protéger les activités des employés afin de prévenir d’éventuels espionnages de l’ennemi historique de la Russie, à savoir les États-Unis.

Malheureusement, pour ceux qui seraient intéressés par un tel produit, il ne semble pas encore destiné au grand public. Dans un premier temps, InfoWatch destine son invention à des personnes plus officielles dont les données seraient plus sensibles. La société de sécurité russe a tout de même déployé des bureaux en Malaisie et aux Émirats arabes unis, ce qui laisse penser que le Taiga pourrait également y être proposé aux dirigeants du pays.

On peut tout de même espérer que le produit s’ouvre au marché plus traditionnel des mobiles, histoire de profiter aussi, d’une meilleure protection de nos données.