Vous ne pourrez bientôt plus télécharger vidéos et MP3 sur Youtube

Par posté le 7 septembre 2017

L’industrie du disque vient de remporter un bras de fer juridique qui devrait forcer les sites de téléchargement de vidéos et MP3 depuis Youtube à mettre la clé sous la porte.

Sans titre

Youtube-mp3 est l’un des sites de téléchargements musicaux les plus consultés au monde. En quelques secondes seulement, n’importe quel internaute peut télécharger un morceau MP3 en copiant/collant simplement un lien Youtube sur le site en question. Basé sur le principe du RIP (l’extraction de données informatiques), le site offrait une fonctionnalité qui était bien sûr illégale – mais jusqu’ici indirectement tolérée par les majors de l’industrie, qui n’y voyaient pas un trop grand danger. La popularisation de ce type d’outil a toutefois forcé l’industrie musicale à prendre des mesures pour faire interdire les sites permettant de télécharger vidéos et MP3 depuis Youtube.

Le mécontentement des maisons de disque s’était soldé par une plainte déposée en 2016, par les labels UMG, Sony Music et Warner Bros contre Philip Matesanz, le propriétaire du site de téléchargement Youtube-mp3. La raison première était évidemment une atteinte aux droits d’auteurs.

D’après un document relayé par le site TorrentFreak, une entente aurait tout de même été trouvée, celle-ci favorise évidemment les maisons de disques. La sentence pour le propriétaire incriminé – qui doit encore être signée par un juge, est de payer les frais de règlement, dont le montant est resté confidentiel. Il devra également céder le nom de domaine de son site à l’une des trois maisons de disques.

Une décision qui vient ajouter un nom à la liste des sites de téléchargements illégaux tombés, après PiratesBay et T411.

La décision juridique, qui fait jurisprudence, devrait pousser plusieurs sites d’extraction de données à mettre la clé sous la porte. Par crainte d’être à leur tour poursuivis par les maisons de disque, les créateurs de ces sites devraient de ce fait opter pour une sortie en douceur. Reste à présent à voir si quelques irréductibles vont s’insurger et maintenir en place leurs plates-formes.

Pigiste chez Geeko et Belgium-iPhone.
Twitter : @JennMrtns

Articles similaires

Un commentaire

  1. Francis JUrdan

    8 septembre 2017 at 3 h 05 min

    Ce qui est “comique” dans tout ca c’est que se sont les maisons de disques qui se plaignent au nom des “auteurs” mais c’est encore elle qui rampassent le paquet de frics. donc en gros ce sont les “voleurs” qui se plaignent de se faire voler à leur tour !

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>