Test – Warriors All Stars : la bonne surprise de la rentrée

Par posté le 6 septembre 2017

Passé presqu’inaperçu dans l’actualité, Warriors All Stars faisait partie des titres qu’on attendait pas forcément au tournant. Dans la plus grande tradition des “musou”, le jeu de Tecmo Koei parvient toutefois à tirer son épingle du jeu grâce à un casting de folie…

warriors

Depuis un an maintenant, on assiste à un véritable déluge de “musou”, ce style de jeu si particulier qui est né avec la série des Dynasty Warriors de Koei. L’éditeur enchaine les spin-off et dérivés à une vitesse impressionnante. Le dernier en date, Warriors All Stars, était passé pratiquement inaperçu dans l’actualité vidéoludique. Il pourrait toutefois séduire plus d’un joueur. Et pour cause puisqu’il s’agit d’un véritable crossover des meilleures franchises de Tecmo Koei!

Au casting du jeu, on retrouve ainsi plusieurs personnages emblématiques de la série des Dynasty Warriors, de Zhao Yun à Zhou Cang en passant par l’incontournable Lu Bu, mais aussi des personnages venant d’univers diamétralement opposés. On se surprendra ainsi à incarner Kasumi, Ayane et Ryu Hayabusa, trois personnages emblématiques de la série de jeux de combat Dead or Alive, William Adams, le personnage central de NiOh, mais également plusieurs héros des univers de Toukiden, Samurai Warriors, de la série des Atelier, d’Opoona, Deception, Haruka et Samurai Cats – rien que ça! Au total, on retrouve donc une trentaine de personnages issus des principales franchises de l’éditeur.

warriors2

Réunir tout ce beau monde dans un seul et même jeu n’était pas une tâche facile pour Omega Force. Mais le studio de développement s’en est finalement brillamment sorti. A travers un scénario inédit, le joueur verra s’affronter trois factions, qui font appel aux héros d’univers parallèles pour porter leurs rêves de grandeur. Si le scénario du jeu n’est finalement qu’un prétexte pour réunir un joli casting, on notera toutefois que le concept fonctionne plutôt bien. L’univers du jeu est cohérent, et c’est justement ce qui fait tout le charme de ce musou.

Outre la joie d’incarner ses personnages préférés dans un Dynasty Warriors-like, ce sont surtout les couleurs chatoyantes, les environnements inédits et les ennemis au design improbables qui permettent à ce titre de se démarquer des autres jeux du même genre. Car dans le fond, rien n’a changé. All Stars reste un Dynasty Warriors dans la plus pure tradition du genre, avec ses séquences de planification du combat, ses affrontements répétitifs, ses nombreux “boss” et toute sa dynamique propre.

warriors3

Confronté à des milliers d’unités et accompagné de sa propre armée, le joueur devra évoluer avec son escouade de deux compagnons sur le champ de bataille et défaire les commandants ennemis jusqu’à l’affrontement contre le général adverse. Plusieurs conditions devront parfois être remplies pour remporter la victoire. Joliment scénarisées, les missions restent toutefois très répétitives comme tenu de la nature même de ce type de jeu. Là où Omega Force marque des points, c’est au niveau du casting. Comme dans les Dynasty Warriors, chaque personnage a son propre style de combat et ses propres pouvoirs. Et quel plaisir de pouvoir incarner des personnages aussi cultes que Kasumi, Ryu ou William dans un Dynasty Warriors-like!

All Stars introduit également plusieurs nouvelles mécaniques de jeu qui ajoutent un peu de piment aux batailles. On songera ainsi au concept d’escouade, qui permet de tirer parti des atouts de ses deux compagnons en cours de partie, en faisant appel à eux pour bénéficier d’un gain de santé, lancer un combo meurtrier ou affaiblir l’ennemi.

Pour rendre la progression dans le jeu plus passionnante, Tecmo Koei introduit également un système de cartes qui permet de débloquer de nouveaux personnages. Des cartes que le joueur devra récupérer sur le champ de bataille, en affrontant les commandants adverses. Le concept de cartes est poussé plus loin encore avec des objets à équiper en cours de partie et à crafter, dans le menu principal, pour améliorer son arsenal. Plus intéressant, on notera qu’il est également possible d’obtenir d’autres bonus en tissant des liens d’amitié avec d’autres personnages, liens que vous créerez en réalisant des missions secondaires ou en faisant équipe avec les bonnes personnes.

Rien de vraiment transcendant en soi pour le genre, mais des petites nouveautés qui permettent de donner une identité propre à ce spin-off.

warriors4

Sur le plan technique, All Stars s’en sort également très bien – mieux en tout cas que la majorité des autres jeux du genre. Les modélisations des personnages sont superbes, les effets visuels nombreux et les champs de bataille plus travaillés que d’ordinaire. En revanche, les champs de bataille restent très vides une fois que le ménage a été fait et les pions adverses sont toujours aussi peu réactifs.

Pour le reste, le contenu du jeu est assez riche pour vous tenir scotché à votre pad durant plusieurs dizaines d’heures. La replay value est également assez impressionnante, vu le casting du jeu et le nombre de fins différentes disponibles. Et ce, d’autant plus qu’il est possible de commencer une nouvelle partie en conservant objets, argent, niveau et affinités accumulés au cours de la campagne précédente. Assez paradoxalement, Tecmo Koei n’a pas songé à introduire un mode multijoueurs à son titre. Un oubli impardonnable pour ce type de jeu. L’absence de modes de jeu secondaires devrait également déranger les habitués du genre, qui se verront ici limités à un seul et unique mode solo.

Les + :

- Une solide durée de vie
- Un joli casting
- De jolis graphismes
- Un gameplay plus riche que d’ordinaire
- Un petit vent de fraicheur pour le genre
- Des décors qui sortent des sentiers battus
- La bande sonore, formidable

Les – :

- Pas de multijoueur
- Des champs de bataille toujours assez vides
- Répétitif par nature
- Pas assez de contenu
- L’IA des pions

Conclusion

Avec sa durée de vie colossale, son casting de folie, son gameplay très riche et sa bande sonore d’exception, Warriors All Stars est probablement l’un des musou les plus originaux que nous ayons pu prendre en main. Le jeu d’Omega Force joue brillamment la carte du fan service et se révèle être en outre un excellent défouloir. Si vous n’aviez plus touché à un Dynasty Warriors depuis quelques années déjà, et hésitiez à vous replonger dans le genre, Warriors All Stars sera sans doute le titre qui vous réconciliera avec le musou. Attention toutefois, le jeu se joue exclusivement en solo…



14/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>