itsme veut imposer son identité numérique aux Belges

Par posté le 1 septembre 2017

Lancée en mai dernier, itsme peine encore à séduire les internautes belges. L’application peut tout de même compter sur de solides partenaires pour la suite des évènements.

itsme_everywhere

Itsme, l’application du consortium Belgian Mobile ID (BMID), a connu un démarrage un peu lent, la faute notamment à quelques soucis techniques et à une offre de partenaires assez peu fournie. En clair, les internautes ne trouvaient pas d’intérêt à utiliser une application de plus pour s’identifier sur des sites qu’ils utilisaient déjà auparavant.

Mais itsme se veut bien plus complexe qu’une simple app intermédiaire entre un fournisseur de service et un utilisateur. Le but de BMID est de créer une véritable identité numérique qui permettrait de s’authentifier facilement et rapidement sur Internet. La fonction de base que les partenaires utilisent pour le moment est l’identification. Jusqu’ici, rien de révolutionnaire puisque le service ne fait que remplacer un classique mot de passe ou l’utilisation d’une carte eID.

En revanche d’autres fonctionnalités devraient arriver très bientôt, au fur et à mesure que les partenaires intègrent l’application à leurs propres services. Itsme pourra aussi permettre de confirmer son identité, par exemple lors d’une transaction ou d’un virement bancaire. Une identité numérique donne aussi accès à des autorisations plus poussées comme la possibilité de signer des documents sans devoir nécessairement les imprimer, les signer physiquement puis les scanner afin de les renvoyer.

Enfin, l’application sera aussi en mesure d’aider un client lors de la création d’un compte sur un site partenaire. Avec toutes les informations déjà stockées sur les serveurs d’itsme, le processus serait beaucoup plus rapide que de devoir rentrer à nouveau un nom, prénom etc. Reste à voir si par ce moyen, les entreprises partenaires ne risquent pas d’obtenir beaucoup d’informations normalement jugées « confidentielles » et les utiliser pour leur propre compte…

Protection software et hardware

Kris de Ryck, le CEO de Belgian Mobile ID, se veut rassurant sur le sujet : « la régulation européenne fait de nous un trust service provider, avec de très hautes exigences sur la protection des données. Mais avec ce statut vient aussi une restriction sur l’usage commercial des données. Donc on ne peut pas utiliser les données. On peut prouver que quelqu’un a fait une transaction ou a signé un document à un certain moment, mais à part ça, les informations sur les clients ne peuvent être utilisées ni par nous, ni par les partenaires ».

Et question sécurité côté utilisateur, Belgian Mobile ID a visé la protection maximale avec une solution qui combine software et hardware. Ainsi, un compte itsme est lié à un mot de passe à 5 caractères, mais aussi à la carte Sim de votre smartphone ainsi qu’à l’appareil lui-même. Sur les iPhone, il est aussi possible d’utiliser la reconnaissance d’empreinte Touch ID. BMID assure que la sécurisation biométrique pour les téléphones Android arrivera avant la fin de l’année.

Si toutefois l’utilisateur venait à changer de téléphone ou de carte Sim (ou les deux en même temps), il devra alors se réauthentifier sur itsme, pour que le système intègre le nouveau matériel. Mais toutes les opérations effectuées via l’identité numérique sont sauvegardées sur les serveurs de BMID, en Europe. Les liens avec tous les partenaires existent donc toujours, ce qui est pratique et permet de garder une trace de son activité en ligne.

Plus de partenaires à l’avenir

Pour le moment, itsme est compatible avec Rombit, Bolero, Doccle, Randstad, Proximus EnCo et Clear Media. ING et Belfius arrivent dès le mois de septembre et d’autres grands partenaires suivront : Axa, BNP, Orange… « On n’a pas mis de limites » explique Sylvie Vandevelde, responsable marketing et communication pour BMID. « Certains de nos partenaires ont parfois d’autres filiales, donc il faut voir aussi à quel point ils vont utiliser itsme auprès de ces filiales. On n’a pas mis de nombre [total de partenaires] parce qu’on sait que chacun avance à une vitesse différente sur la digitalisation de leurs services en interne ».

Itsme devrait donc petit à petit trouver sa place dans les smartphones des internautes, au fur et à mesure que les partenaires intègreront la plateforme au sein de leurs solutions numériques. Ce qui est sûr, c’est que la transition vers le dématérialisé prendra du temps, notamment parce qu’il faudra convaincre le public de l’utilité de la mesure. Mais si les partenaires et les utilisateurs jouent pleinement le jeu, Belgian Mobile ID pourrait bien avoir trouvé la solution pour simplifier la paperasserie avec son application itsme.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>