711 millions de boites mails compromises : comment vérifier si la vôtre en fait partie

Par posté le 30 août 2017

Il s’agit de l’un des plus gros piratages de l’histoire de l’Internet.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Panique sur Internet. Un bot a mis en ligne les données personnelles de plus de 711 millions d’internautes. Sur Onliner, les internautes peuvent accéder librement aux boites mails, identifiants et mots de passe de 711 millions d’internautes.

Le chercheur en sécurité Benkow a été la première à repérer ce bot. “Au total, 711 millions d’adresses mails sont concernées. La plupart sont accompagnées de mots de passe.”

Selon Troy Hunt, le créateur du site HaveIBeenPwned, qui permet de connaître si la sécurité de sa boite mail a été compromise, il s’agirait de l’un des plus gros piratages de l’histoire de l’Internet.

Les victimes du piratage devraient être exposées à des quantités importantes de SPAM dans les prochaines semaines, et courent également le risque que leur adresse mail soit piratée, s’ils ne modifient pas rapidement leur mot de passe.

Pour l’instant, aucune information n’a filtré concernant l’origine de cette fuite. Il semble toutefois fort probable qu’Onliner compile des données récupérées dans plusieurs bases de données.

Pour vérifier si la sécurité de votre compte a été compromise, vous pouvez entrer l’adresse de votre boite mail sur ce site, qui tentera de trouver une correspondance dans la liste des 711 millions d’adresses mails exposées par Onliner.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

2 Comments

  1. TRAN Tam

    30 août 2017 at 12 h 38 min

    Je me méfie toujours de ces site de “vérification”, ils scannent si tu as checké, puis t’envois un mail sur ton adresse disant qu’il faille modifier ton code puis le récupère. c’est la plupart du temps un cheval de Troie

    • Peco

      30 août 2017 at 15 h 28 min

      On dit “qui permet de SAVOIR si la sécurité…” , PAS qui permet de connaître si la sécurité

Réponse

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>