L’identité numérique ne convainc pas encore les Belges

Par posté le 26 août 2017

L’application lancée il y a trois mois affiche de très mauvais résultats sur les boutiques d’applications de Google et Apple. Mais ses concepteurs se montrent plutôt enthousiastes pour la suite.

Itsme_logo_hexa_tagline_HOR_pos_rgb

Le concept d’itsme est relativement simple : proposer une identité numérique sur son mobile qui remplacerait, à terme, les mots de passes, lecteurs de carte et autres tokens. Il serait ainsi possible de s’enregistrer, de confirmer des transactions ou encore de signer des documents avec un seul mot de passe à 5 chiffres sur son smartphone.

Sur le papier, l’idée de Belgian Mobile ID (consortium qui rassemble Belfius, BNP Paribas, ING, KBC, Orange, Proximus et Telenet) est louable. Dans la pratique, ils ont dû composer avec quelques embûches sur le parcours.

Tout d’abord, parce que le public n’était pas prêt. Pour Sylvie Vandevelde, responsable marketing et communication chez Belgian Mobile ID (BMID), « il faut sensibiliser l’ensemble des acteurs à la problématique. Il y a un gros travail de sensibilisation à faire auprès des particuliers. La partie business est de notre point de vue un peu plus prête à intégrer une identité numérique, mais le consommateur doit encore s’y habituer ». Il est vrai que changer ses habitudes en ligne demande du temps et certains utilisateurs peuvent se montrer méfiant.

Seulement 2/5 sur le Play Store

BMID est pourtant reconnu comme étant une entité de confiance par l’Union Européenne mais le statut de trust service provider reste un terme plus qu’obscur pour la grande majorité des potentiels utilisateurs. Utilisateurs qui, de plus, se heurtent à une application parfois récalcitrante. Un rapide coup d’œil sur les feedbacks du Google Play Store n’est pas rassurant : itsme est noté seulement 2/5 en moyenne et les commentaires négatifs sur le service foisonnent.

Du côté de BMID, on assure que les problèmes liés à l’activation de l’application sont gérés le plus rapidement possible par les développeurs. Mais les problèmes techniques ne sont pas le seul frein de itsme. Un des gros points noirs, selon les utilisateurs, est que les grands partenaires annoncés, tels que les banques, ne fonctionnent pas encore avec l’application. ING et Belfius n’arriveront qu’en septembre, ce qui peut être frustrant quand on s’attendait à ce que tout soit accessible immédiatement.

On se demande donc légitimement si l’application ne serait pas sortie un peu trop tôt. Entre les utilisateurs qui ne comprennent pas nécessairement l’utilité du service, les problèmes techniques et le peu de partenaires disponibles depuis le lancement en mai dernier, itsme n’a pas fait une entrée fracassante dans la vie des Belges.

Faire bouger les choses

Kris de Ryck, CEO de BMID, se veut pourtant visionnaire : « Ce qu’on a fait, c’est présenter le produit en sachant qu’il faut d’abord une phase de présentation pour que le marché puisse vraiment se rendre compte de ce qu’on peut faire avec. Dans ce sens, oui les grands partenaires comme ING et Belfius étaient encore en train de développer le produit lors de son lancement. Mais pour moi ce n’est pas trop tôt : il faut de toute façon présenter le produit à un certain moment pour faire bouger les choses ».

Belgian Mobile espère donc imposer son concept et élargir son panel de partenaires. Pour le moment, le seul retour concret sur itsme vient de Doccle, un site qui permet de stocker, gérer et archiver tous ses documents. 75 % des utilisateurs considèrent l’application comme le moyen le plus facile de se connecter à leur compte, loin devant le combo nom d’utilisateur-mot de passe qui pointe à 22 %. De même, ils sont 62 % à trouver itsme plus sécurisée que la carte eID (34 %).

Le bébé de Belgian Mobile ID a donc surtout besoin de temps pour s’épanouir. L’arrivée de deux grandes banques dès septembre pourrait bien doper le nombre d’utilisateurs, à condition que les problèmes techniques rencontrés par de nombreux utilisateurs appartiennent au passé. La rentrée scolaire sera donc aussi stressante pour les écoliers que pour itsme.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Vincenthub

    26 août 2017 at 21 h 32 min

    Application sortie sûrement beaucoup trop tôt …
    Après de multiples essaies , je ne suis toujours pas parvenu à m’enregistrer !
    Et je ne compte pas recommencer tout de suite – vu le temps perdu !
    Dommage car l’idée était bonne …

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>