Samsung et sa gamme Galaxy Note : retour sur une histoire mouvementée

Par posté le 22 août 2017

Après le fiasco du Galaxy Note 7 en 2016, Samsung souhaite de nouveau placer la barre le plus haut possible avec son nouveau Galaxy Note 8, qui doit être présenté le mercredi 23 août 2017 lors d’un événement spécial organisé à New York (États-Unis). Il s’agira du dernier-né d’une longue lignée de phablettes dont le premier modèle remonte à 2011.

galaxy note

Samsung Galaxy Note

C’est à l’IFA, à Berlin (Allemagne), que Samsung crée l’événement en dévoilant sa première phablette, un smartphone disposant d’un écran Super AMOLED HD (800p) de 5,3 pouces, une taille inédite à l’époque.

Compatible 3G et WiFi, il s’agit alors du tout premier téléphone de la nouvelle gamme Galaxy Note, laquelle se distingue de la concurrence par son stylet, le S Pen, livré avec le smartphone. Sorti un peu partout dans le monde progressivement durant l’automne 2011, l’appareil, qui tourne alors sous Android Gingerbread (2.3) se vend comme des petits pains.

Samsung Galaxy Note II

Un an plus tard, toujours à l’IFA, Samsung présente son successeur, encore plus imposant avec son écran de 5,55 pouces. Davantage une évolution qu’une révolution, le Samsung Galaxy Note II présente comme principale avancée un stylet désormais sensible à 1.024 niveaux de pression et optimisant ainsi la reconnaissance d’écriture manuscrite.

Samsung Galaxy Note 3

Samsung voit toujours plus grand avec le Galaxy Note 3, doté d’un écran HD (1080p) d’une diagonale de 5,7 pouces, présenté à la rentrée 2013. Il fait alors référence en matière de performances. Compatible 4G, il offre en outre la possibilité de filmer en 4K. De plus, il s’agit du tout premier smartphone de la marque compatible avec sa montre connectée Galaxy Gear, lancée au même moment. Samsung sortira l’année suivante une version “Lite” un peu plus abordable de sa célèbre phablette.

Samsung Galaxy Note 4

De son côté, le Samsung Galaxy Note 4 fait sensation à l’IFA 2014 avec son écran de 5,7 pouces QHD (2.560×1.440 pixels). Outre ses performances sans cesse en évolution, ce smartphone se distingue par sa compatibilité avec le nouveau casque de réalité virtuelle de la marque, le Gear VR. Un pack regroupant les deux est d’ailleurs proposé à sa sortie à un prix avantageux. Parallèlement, Samsung présente également le Galaxy Note Edge, doté d’une bordure incurvée à droite de l’appareil faisant office d’écran ou de barre d’outils, notamment dans les périodes de veille de l’appareil.

Samsung Galaxy Note 5

Annoncé plus tôt que d’ordinaire, au coeur de l’été 2015, le Galaxy Note 5 ne présente guère d’évolution majeure mais plutôt quelques contraintes, à savoir une batterie qui n’est plus amovible et l’impossibilité d’ajouter une carte microSD. Qu’importe,  cet appareil ne sera jamais commercialisé en France.

Samsung Galaxy Note 7

Samsung passe directement du Note 5 au Note 7 et cela ne lui porte pas chance. À peine présenté, le téléphone fait long feu, la faute à des explosions à répétition de sa batterie. Il se retrouve ainsi rapidement retiré du commerce, avant même sa sortie officielle en France. Pour rappel, cet appareil, qui se présentait comme la nouvelle référence mondiale en matière de smartphone haut de gamme, disposait notamment d’un scanner d’iris, censé être plus fiable qu’un simple capteur d’empreinte digitale. Une version reconditionnée, baptisée Galaxy Note Fan Edition (FE), est sortie à l’été 2017 en édition limitée, en Corée du Sud uniquement pour le moment.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>