Uber se plie aux audits de l’administration américaine

Par posté le 17 août 2017

La compagnie de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) a accepté de se soumettre à des audits réguliers concernant la confidentialité des données qu’elle récolte. Le programme doit durer 20 ans, en collaboration avec la Commission du commerce.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Uber fait régulièrement l’objet de plaintes diverses et celle qui nous intéresse aujourd’hui concerne la vie privée et la confidentialité des données de ses clients. En 2014, la Commission fédérale du commerce des Etats-Unis (FTC) a estimé qu’Uber ne faisait pas assez d’efforts pour empêcher les employés d’accéder aux données des conducteurs et des utilisateurs du service.

Dans un souci de transparence et pour redorer son image auprès du public, l’entreprise de VTC vient d’annoncer qu’elle va désormais se soumettre à des audits réguliers de la FTC, et ce pour une durée de 20 ans.

Uber devra prouver qu’elle est digne de confiance

La plainte pointait des écarts comme la possibilité pour les ingénieurs d’Uber d’accéder à toutes les données de l’entreprise via une clé d’accès unique (ce qui avait conduit au vol de 100.000 numéros de permis de conduire après que la clé a fuité sur internet), ou encore de l’abus du « God Mode », qui permet de suivre en direct le trajet de tous les passagers et des chauffeurs.

Uber devra donc prouver qu’elle est digne de confiance à travers un programme complet de protection de la vie privée. Surtout que la compagnie stocke régulièrement sur un cloud des données jugées sensibles, comme des informations sur la géolocalisation des utilisateurs.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>