Test – Lawbreakers : le FPS acrobatique

Par posté le 11 août 2017

Sorti de l’esprit de Cliff Bleszinski – le game-designer de Gears of War -, Lawbreakers faisait partie des jeux les plus attendus cet été. Ambitieux, le FPS de Boss Key Productions pourrait bien entrer au panthéon des titres multijoueurs les plus séduisants du moment.

lawbreakers1

Signant le retour triomphal de Cliff Bleszinski, Lawbreakers est un FPS multijoueur qui plonge le joueur dans des combats frénétiques. Lorgnant tantôt du côté d’Unreal Tournament, tantôt du côté d’Overwatch, le titre de Boss Key Productions joue la carte de l’originalité avec un gameplay acrobatique qui propose au joueur de virevolter dans les airs et d’utiliser toute une série de capacités spéciales pour affronter les adversaires.

Très orienté e-gaming, le jeu tire sa richesse de la diversité des 9 classes de personnages mises à disposition du joueur. Celui-ci peut choisir de foncer dans le tas, armé d’une lourde mitrailleuse, de passer inaperçu pour se faufiler dans le dos de son adversaire et l’assassiner de la manière la plus fourbe qui soit, ou utiliser des classes permettant de se rapprocher très vite de son adversaire pour engager un combat au corps à corps. Vous l’aurez compris, maîtriser chacune de ces classes demandera du temps, d’autant plus que chacune d’elle dispose de bien plus que d’une seule capacité unique. Chaque classe se joue réellement différemment, et pour mener à bien les missions, il faudra apprendre à jouer en équipe et à être complémentaire, pour éviter une trop grosse raclée…

lawbreakers2

Contrairement à un Overwatch, le succès des missions repose toutefois régulièrement sur les exploits personnels. Une caractéristique du jeu que l’on doit en grande partie aux capacités acrobatiques des personnages. Car c’est bien ça qui différencie le plus Lawbreakers des dizaines d’autres FPS multijoueur que l’on trouve sur le marché. Le jeu de Boss Key Productions propose littéralement de défier la gravité et de s’envoler virevolter dans les airs. Extrêmement nerveux, le jeu prend rapidement des allures de ballets aériens et fait la part belle aux combats rapprochés.

On notera d’ailleurs que le designer de Gears of War n’a pas hésité à jouer avec le level-design de Lawbreakers pour proposer des affrontements très techniques qui ont tendance à se dérouler sur plusieurs niveaux simultanément. Il n’est pas rare ainsi que des échauffourées éclatent dans les airs, sur une plate-forme et dans un souterrain simultanément. Très vertical, le gameplay de Lawbreakers force le joueur à rester très mobile. Inutile de préciser que le camping est ici puni d’une mort rapide…

lawbreakers3

Extrêmement fun, le jeu est également très technique. Maîtriser une classe de personnage prendra plusieurs heures. Dès lors, inutile de préciser que vous en aurez largement pour votre argent, malgré le maigre nombre de cartes à disposition (seulement 8!)

On s’en rend compte dès les premières minutes de jeu, Lawbreakers est un titre qui a été conçu pour les mordus de FPS, qui découvriront un titre particulièrement savoureux, et qui nécessitera plusieurs heures avant d’être parfaitement dompté.

Si certains regretteront l’absence d’un mode solo, le maigre nombre de cartes et leur manque relatif de diversité (modernisme, bonjour!), difficile de ne pas être séduit par le gameplay très nerveux du titre de Boss Key Productions et ne pas lui trouver de jolis atouts. On notera d’ailleurs que si le titre est uniquement axé multijoueur, il propose tout de même cinq modes de jeu différents : deux modes de capture de zones, deux modes d’escorte et un mode de jeu plus sportif, le fameux mode Blitzball, qui passionne déjà les joueurs. Et pour cause puisque dans ce mode de jeu il faudra attraper une balle, placée au milieu du terrain de jeu et l’amener jusque dans le camp adverse pour marquer un point. La première équipe à marquer 8 points remporte la partie. Simple mais captivant, ce mode de jeu rappelle d’une certaine manière un Deathrow, en plus complexe et plus nerveux.

lawbreakers4

Bref, vous l’aurez compris, si le jeu manque de contenu – principalement au niveau des cartes -, il délivre une bonne dose de fun et parvient à diversifier les plaisirs à travers cinq modes de jeu très funs, axés sur le jeu en équipe. Il sera dès lors intéressant de voir de quelle manière le jeu évoluera au cours des prochains mois, et à quel rythme le studio de développement délivrera de nouvelles cartes et modes de jeu. Pour l’heure, le résultat est plutôt impressionnant pour un tout petit studio de développement et surtout pour un jeu à tout petit budget. Que ce soit sur PC ou PS4, le jeu ne vous coûtera en effet que 29,99€.

Par ailleurs, on notera que du point de vue de la réalisation, le titre frappe très fort, avec une bande sonore électrique et des graphismes visuellement très beaux, qui ne sont d’ailleurs pas sans rappeler un Unreal Tournament au niveau de la patte graphique. Certes, on a déjà vu plus joli, mais pour un jeu à tout petit budget, Lawbreakers réalise de belles prouesses…

Alors oui, on pourra lui reprocher ses airs d’Overwatch, quelques similarités au niveau des classes et un manque global d’originalité au niveau du design des cartes et du concept du jeu, mais le gameplay très dynamique de Lawbreakers lui permet d’affirmer sa propre identité. Lawbreakers ne plaira d’ailleurs probablement pas aux fans d’Overwatch. Il est de ce fait plus nerveux, sanguin et mature que son principal modèle. Et c’est sans aucun doute ce qui fait toute sa richesse.

Les + :

- Des graphismes très propres
- Un gameplay très riche
- Un prix doux (29,99€)
- Fun et acrobatique
- De solides mécaniques

Les – :

- Seulement 8 cartes
- Une identité graphique pas assez affirmée

Conclusion

S’il manque encore de contenu, Lawbreakers n’en reste pas moins un excellent FPS multijoueur, qui se rapproche finalement davantage d’un Unreal Tournament au niveau de son gameplay que d’un Overtwatch. Fun et nerveux, le jeu de Boss Key Productions est un titre qui se laisse déguster sur la durée. Son gameplay très riche poussera le joueur à explorer chacune des classes de personnages, et à maîtriser toutes leurs capacités spéciales. On lui reprochera toutefois un style graphique qui ne lui donne pas une identité qui lui serait vraiment propre et un contenu encore trop maigre pour le moment, mais qui devrait toutefois évoluer au gré des mises à jour… Plus nerveux qu’un Overwatch et plus technique qu’un Titanfall 2, Lawbreakers s’impose comme l’un des meilleurs FPS du moment malgré ses petits défauts de jeunesse. Un titre à ne pas manquer.



15/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>