Des avions sans pilotes pourraient bientôt prendre leur envol

Par posté le 11 août 2017

Des avions autonomes pourraient être lancés avant 2025… si les voyageurs veulent bien s’y risquer !

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Les avions du futur pourraient voler sans pilote d’ici 2025, selon un rapport effectué par la banque suisse UBS. Une vision digne des grands films de science-fiction qui pourrait devenir une réalité, le vice-président de Boeing, Mike Sinnett, ayant indiqué en juin dernier lors du salon de l’aéronautique du Bourget que « des bases technologiques existent déjà » et qu’il souhaitait mener des expérimentations sur le sujet.

Les avions autonomes, une bonne affaire pour les compagnies

Une telle technologie pourrait engendrer un gain d’envergure pour les compagnies, permettant d’économiser pas moins de 35 milliards de dollars chaque année et de doubler leurs profits. Ce calcul, réalisé par UBS, comprend le coût annuel des pilotes d’avions qui s’élève à 31 milliards de dollars, additionné aux 3 milliards dédiés à leur formation. Le milliard restant provenant de l’économie de kérosène, un avion autonome consommant moins qu’un avion classique.

Toujours selon l’étude d’UBS, les bénéfices avant impôts et intérêts des compagnies s’envoleraient eux aussi: une hausse de 50% pour Air France, 60% pour easyJet et pas moins de 100% pour les compagnies américaines United Airlines et American Airlines, par exemple.

Il n’y a pas de pilote dans l’avion !

Les compagnies sont donc très séduites par cette avancée technologique mais, avant de pouvoir s’y mettre, elles devront surmonter de nombreux obstacles réglementaires et faire leurs preuves aux yeux des régulateurs. Le lancement de ces appareils automatisés dans un avenir proche est donc à modérer. Selon le groupe électronique Thales, l’autonomie complète d’un vol commercial n’est pas envisageable avant 2050.

De plus, hormis ces considérations techniques, il y a bien sûr le facteur humain. Il y a en effet fort à parier qu’il faudra faire face à la résistance des pilotes, et de leurs syndicats, face à cette avancée qui mènerait tout bonnement à la disparition de leur profession. De leurs côtés, les voyageurs sont plus que dubitatifs et inquiets pour leur sécurité, seulement 17% d’un échantillon de 8000 sondés étant favorables à l’idée de monter dans un avion autonome. A cela, l’étude d’UBS rappelle que 70 à 80% des accidents aériens sont causés par des erreurs humaines. Ce qui ferait d’un vol sans pilote un vol plus sûr. Et vous, auriez-vous confiance à un avion entièrement automatisé ?

Rédacteur freelance newbie sur les plateformes Geeko et Belgium-iPhone, je suis un cinéphile acharné ainsi qu’un authentique gamer, amateur de technologies. Trois noms incontournables qui ont forgé ma geekitude grâce à leur génie: John Carpenter, Shigeru Miyamoto et Steve Jobs.
Twitter : @SamuelTub

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>