Facebook vient de présenter Watch, sa toute nouvelle plateforme vidéo, destinée dans un premier temps aux utilisateurs américains. Grâce à elle, Facebook compte bien s’attaquer à YouTube et Netflix en proposant une offre de programmes inédits et insolites.

watch1

Ces programmes seront généralement découpés en épisodes, comme des séries, à regarder en direct ou en replay. À tout moment il sera possible de découvrir les plus populaires, ceux qui font le plus rire ou ceux qui intéressent le plus ses amis. En regardant une vidéo, on pourra laisser un commentaire, interagir avec tous ceux qui la regardent en même temps que soi, ou encore intégrer un groupe de discussion dédié.

Watch s’adresse aux éditeurs et créateurs de contenus originaux, dans des thématiques aussi différentes que la comédie, la télé-réalité, la science, la cuisine ou encore le sport. Au niveau du contenu, Facebook promet de nombreuses exclusivités et a d’ores et déjà noué plusieurs contacts avec des groupes de médias tels que Time, Hearst ou Condé Nast, ainsi qu’avec des ligues sportives, notamment la MLB (baseball), la NBA (basket), la WSL (surf) ou la MLS (football). Au moment de son lancement, Watch devrait déjà pouvoir proposer une centaine de programmes différents.

C’est incontestablement du côté du sport que Watch va bâtir une partie de sa réputation. Facebook promet ainsi de diffuser en direct chaque semaine un match de la ligue de baseball (MLB), mais également de retransmettre régulièrement des rencontres de football (il s’agit en l’occurrence du “soccer”) et des documentaires exclusifs, à commencer par l’épopée des Golden State Warriors, champions NBA en titre.

Une première version de Watch, destinée à un nombre restreint d’abonnés exclusivement américains, va prochainement être déployée. La plateforme devrait être disponible aussi bien sur ordinateur que sur smartphone ou téléviseur via l’application Facebook.

AFP