Test – Nokia 5 : un joli design pour de maigres performances

Par posté le 9 août 2017

Après le Nokia 3, HMD Global nous livre un second modèle de smartphone d’entrée de gamme aux performances minimalistes mais au design très élégant.

Le Nokia 5 est très agréable à prendre en main - Crédit photo : E.F.

Le Nokia 5 est très agréable à prendre en main – Crédit photo : E.F.

Un design de modèle haut de gamme

Vendu un peu plus cher que le Nokia 3 (199€ contre 139€), le Nokia 5 se veut une alternative plus stylée au modèle d’entrée de gamme du groupe finlandais. Très élégant, l’appareil dispose d’un châssis en métal qui lui donne un design de modèle haut de gamme. Très agréable à prendre en mains, avec ses bords arrondis, l’appareil est également très léger puisqu’il ne pèse que 160 grammes.

Comme les terminaux les plus récents, le Nokia 5 est équipé d’un lecteur d’empreinte digitale, qui est placé juste en-dessous de l’écran. On retrouve sur la tranche l’incontournable port jack, mais aussi un port microUSB standard – en lieu et place du port USB de type-C, pourtant si en vogue.

S’il est très agréable au toucher, l’écran de 5,2″ du smartphone dispose malheureusement d’une faible définition, avec un affichage en HD, en lieu et place du Full HD, qui est pourtant devenu un nouveau standard dans l’industrie. La bonne nouvelle, c’est que si la définition de l’écran est faible, sa luminosité est excellente et les contrastes également très bons.

Une fiche technique à la traine

Pas de port USB-C, mais un simple port microUSB - crédit photo : E.F.

Pas de port USB-C, mais un simple port microUSB – crédit photo : E.F.

En dépit de son prix, qui flirte avec la barre symbolique des 200€, le Nokia 5 dispose d’une fiche technique quasiment identique à celle de son petit frère, le Nokia 3, avec un processeur SnapDragon 430 sous le capot, seulement 2 Go de RAM (contre 3 pour la plupart de ses concurrents), seulement 16 Go d’espace de stockage – le port microSD permet toutefois d’augmenter la capacité de stockage du smartphone -, et un capteur photo de 16 mégapixels de qualité très modeste.

Si ce dernier est capable de réaliser quelques jolies photos de jour, il a malheureusement tendance à surexposer le sujet de la photo. Dans le même ordre d’idée, le Nokia 5 est capable de filmer en 1080p mais n’intègre aucun système de stabilisation optique. La caméra frontale – d’une résolution de 8 mégapixels – permet en revanche de réaliser des photos de qualité très correcte.

Assez lent, le smartphone de HMD Global a du mal à tenir la comparaison face à un Moto G5, moins cher et pourtant plus véloce. Son écran de faible résolution en fait également un appareil peu performant tant en multimédia qu’en gaming. En revanche, sa batterie de haute capacité (3000mAh) lui permettra de tenir sans difficulté une à deux journées d’affilée sans devoir être rechargé…

Son design reste son plus bel atout - crédit photo : E.F.

Son design reste son plus bel atout – crédit photo : E.F.

En définitive, difficile de conseiller un modèle qui était déjà dépassé d’un point de vue technique avant même sa commercialisation. Le Moto G5 de Lenovo et le Galaxy A3 de Samsung font mieux presque sur tous les points, à l’exception peut-être du suivi logiciel, de l’autonomie et du design. Car c’est bien là que réside le principal argument de vente du Nokia 5. Contrairement aux autres modèles d’entrée de gamme, le smartphone de HMD Global offre un touch & feel exceptionnel et donne véritablement la sensation de tenir entre ses mains un smartphone haut de gamme. Raison pour laquelle nous le conseillerons davantage aux personnes faisant passer l’apparence avant les performances…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les + :

- Un très joli design
- Une bonne autonomie
- La surcouche logicielle minimaliste
- La garantie de mises à jour régulières

Les – :

- Assez lent
- Une fiche technique à la traine
- La qualité de l’écran
- Pas de port USB réversible

Conclusion

S’il est incontestablement le smartphone d’entrée de gamme le plus élégant du marché, le Nokia 5 n’impressionne guère au niveau de ses performances, avec sa fiche technique désuète et son écran de faible résolution. Reste quelques jolis arguments à faire valoir, à commencer par son excellente autonomie et l’excellent suivi promis par Nokia au niveau du logiciel…

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

2 Comments

  1. DEDIEU

    9 août 2017 at 12 h 13 min

    Petite faiblesse que les testeurs n’ont pas relevé (mais pour ça, il faut vraiment avoir eu le smartphone en main et pas avoir recopié un article existant …) : pas de led de notification des appels manqués, sms,etc. Ce qui oblige à déverrouiller l’écran régulièrement pour contrôler. Pénible.

  2. Guillaume

    14 septembre 2017 at 14 h 13 min

    160 grammes c’est parmi les plus lourds du marché donc dire “très léger” est faux.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>