Les hoverboards pourraient être facilement “piratés”

Par posté le 7 août 2017

Des experts en sécurité sont parvenus à démontrer qu’il était très facile de “pirater” un hoverboard à distance.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Utiliser un hoverboard requiert un peu de pratique, mais une fois trouvé son centre de gravité, son maniement devient instinctif. On se penche en avant pour avancer, en arrière pour reculer et l’inclinaison des pieds permet de tourner.

Devenus incontournables dans le paysage urbain, les hoverboards seraient toutefois des objets très facilement “piratables”, selon des experts en sécurité informatique.

Lors de l’édition 2017 du Black Hat, un des plus gros salons dédiés à la sécurité, des experts ont démontré qu’il est relativement facile de tromper les capteurs de mouvements des hoverboards. Les gyroscopes sont en effet affolés par les sons. Des pistolets soniques ou ultrasoniques seraient à même de dérégler les capteurs et de faire ainsi perdre l’équilibre aux utilisateurs.

En théorie, la coque en plastique des hoverboards suffit à protéger d’une attaque potentielle. Il n’y a que dans le cas d’un pistolet sonique anormalement puissant que la menace deviendrait bien réelle. En attendant, les chercheurs planchent sur des coques à matériaux absorbant les sons et sur des capteurs imperméables aux interférences.

Pas de quoi paniquer donc, dans la mesure où très peu de personnes sont équipées d’un pistolet sonique. Reste que le fait que n’importe qui puisse facilement “pirater” un hoverboard soulève quelques questions sur la fiabilité de ces accessoires…

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>