Instax Square Q 10, l’instantané modernisé

Par posté le 3 août 2017

Avec l’Instax Square Q 10, Fujifilm nous livre un nouveau genre d’appareil photo, à la fois instantané et numérique, qui ravira les nostalgiques. Permettant à la fois d’imprimer des photos instantanément et de stocker ses clichés sur une carte mémoire, l’Instax Square Q 10 associe le rétro à l’ère numérique avec brio.

Un appareil photo moderne

instax-sq-oki

Le principe des photos instantanées n’est pas tout jeune, mais l’Instax Q10 remet au goût du jour le concept en l’adaptant au marché du numérique. Dans un style particulier, l’objet se présente sous la forme d’un boitier en plastique, plutôt robuste, de forme carrée qui rappelle justement les clichés instantanés que l’appareil peut imprimer très rapidement – il ne faut pas plus de 12 secondes top chrono pour que le cliché soit entre vos mains !

L’innovation principale ici ne vient toutefois pas du look de l’appareil mais davantage de sa capacité à mélanger deux univers très différents. Appareil photo instantané à la base, le Q 10 permet également de sauvegarder tous ses clichés sur une carte SD pour les partager ensuite sur les réseaux sociaux. Chaque cliché peut en outre être visualisé avant impression grâce à un écran LCD de 3 pouces, ce qui permet d’économiser de la pellicule. Car c’était bien là le plus gros défaut des instantanés jusqu’à aujourd’hui. L’utilisateur n’avait aucun aperçu de la photo avant impression et les clichés ratés s’accumulaient rapidement…

L’Instax SQ10 surfe également sur le principe d’ajout de filtres afin d’améliorer et de styliser les clichés. Un procédé qui n’est pas sans rappeler le fonctionnement du réseau social Instagram, et qui donne au Q10 un côté très moderne.

Utile et agréable

instax-sq-7-ok

Bien que l’Instax Square Q10 ne soit équipé que d’un capteur de 3 mégapixels, la qualité est au rendez-vous. Différents réglages sont disponibles pour faire face à un temps capricieux ou une luminosité qui laisse à désirer. L’utilisateur pourra ainsi facilement équilibrer les réglages de l’appareil via les boutons, accessibles au dos de l’appareil photo.

En mode manuel, la capture peut être améliorée postérieurement ou ultérieurement grâce aux réglages et aux filtres, un point qui différencie l’Instax Square Q10 des autres appareils photos instantanés.

Au-delà de ça, on notera que l’appareil est équipé de toutes les fonctionnalités standards, du retardateur au flash en passant par le zoom…

Une prise en main excellente

instax-sq-2-pk

La prise en main est plutôt particulière étant donné la forme carrée de l’appareil photo. Après quelques instants de familiarisation, le geste est plutôt intuitif et rapide. Pas besoin de regarder par un tout petit trou pour voir ce que l’on vise, la présence de l’écran améliore la prise de vue notamment de par sa qualité d’affichage.

Plutôt fin et compact, le Square Q10 est également plutôt léger (450 grammes). Assez pour être porté à bout de bras. Ceux qui le souhaitent pourront toutefois utiliser la cordelette pour le porter autour du cou.

Très réactif, l’Instax SQ10 s’allume et s’éteint très rapidement, il suffit de commuter le disque argenté qui entoure l’objectif. Il s’adapte à la fois aux droitiers et aux gauchers grâce à deux boutons de chaque côté de l’objectif qui peut être configuré comme l’obturateur depuis le menu de l’appareil. Une adaptabilité peu fréquente dans le monde de la photographie. Le second bouton pourra alors servir à configurer la longue ou double exposition.

Autre aspect intéressant, le temps de pause entre deux clichés ne prend à peine que deux secondes. L’appareil se montre donc très réactif à la capture. De plus, il est possible de recalculer la mise au point via une légère pression sur l’obturateur.

Sa force tient dans son écran LCD

instax-sq-3-ok

Afin de parer aux éventuels gâchis de papier, la visualisation des photos est un véritable plus sur l’Instax Q10. Son écran LCD de 3 pouces fait vraiment toute la différence. Sa taille permet en effet d’avoir un aperçu de la scène ainsi que les photos enregistrées avec une bonne restitution des couleurs.
L’écran indique bon nombre d’informations sans être surchargé, mais également le nombre restant d’impressions disponibles. Une information très importante et intéressante qui évite le gaspillage de clichés.

Des clichés de qualité

Le développement des photos ne prend qu’une dizaine de secondes pour se faire. Il faudra attendre tout de même une à deux minutes pour voir apparaitre totalement l’image et ses détails sur le papier. Un petit tour de magie.

Délicieusement vintage, le Q10 joue délibérément la carte du rétro avec un format papier carré, mais des couleurs riches et un haut niveau de détails. Un niveau de qualité qu’on n’a pas l’habitude de voir sur ce type d’appareil et qui ne fait que renforcer le sentiment d’attachement pour ces instantanés.

Conclusion

Pari réussi pour Fujifilm, l’Instax Q10 mélange brillamment le vintage et l’ère numérique. L’appareil photo hybride remplit parfaitement son rôle et se montre très facile d’utilisation. Son principal atout reste bien sûr sa capacité à capturer un moment et à le partager directement sur papier avec ses amis. Mais l’appareil photo de Fujifilm se démarque de ses concurrents par plusieurs points, notamment la possibilité de contrôler les paramètres de la prise de vue, de configurer l’appareil pour droitier ou gaucher, mais aussi de pouvoir visualiser et modifier les clichés avant impression, avec à la clé de jolies économies de papier, moins de gâchis et la possibilité d’ajouter des filtres pour personnaliser ses souvenirs.

Articles similaires

  • Pas d'article similaire

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>