Google veut limiter l’accès au vibreur pour les publicités intrusives.

Chrome Beta

La dernière version bêta du navigateur Google Chrome sur mobile limite l’accès des développeurs au vibreur du smartphone. Le but ? Empêcher les publicités intrusives de générer des vibrations intempestives à tout bout de champ. La nouvelle version de l’interface de programmation n’autorise désormais la vibration que si l’utilisateur clique délibérément sur la publicité.

Le navigateur mobile en est à la version 59, tandis que la beta est à la 60. En plus de limiter les vibrations par les publicités, Chrome beta intègre un nouveau widget de recherche plus rapide pour ouvrir la barre de recherche du navigateur et qui propose désormais la dernière URL copiée par l’utilisateur. On trouve aussi une nouvelle API pour les demandes de paiements, qui autorise l’accès aux applications de paiement Android afin de remplir les formulaires de manière automatique.