Test – Splatoon 2 : une bouffée d’air frais estivale sur Switch

Par posté le 22 juillet 2017

La Switch accueille en pleine période estivale une seconde exclusivité de premier plan avec le très attendu Splatoon 2, un titre orienté multijoueur qui fera la joie des propriétaires de la console nomade de Nintendo.

splatoon 2

Contraint de sortir des nouveautés à une cadence impressionnante pour gonfler le catalogue de sa nouvelle console, la Switch, Nintendo nous avait déjà livré une très belle surprise avec le sympathique Arms, en juin dernier. L’éditeur récidive en pleine période estivale avec Splatoon 2, un jeu multijoueur à la Counter Strike qui joue la carte du fun et de l’esprit bon enfant.

Car ici, pas d’arme à feu ni lance-roquette. Le joueur a pour simples armes des pistolets, bombes et pinceaux à couleur qui lui permettent de repeindre l’intégralité du niveau. L’objectif est simple : repeindre la plus grande superficie du niveau dans la couleur de son équipe. Car Splatoon 2 est avant tout un jeu qui se joue en multijoueur et en équipe. Inutile donc de préciser que si vous ne disposez pas d’un réseau wifi, et si vous n’êtes pas trop du genre à être très sociable, le jeu n’aura que très peu d’intérêt… Pour remporter la partie, le joueur devra en effet collaborer avec ses alliés et ne pas hésiter à leur prêter main forte.

splatoon 2b

Car le gameplay de Splatoon 2 est beaucoup plus profond qu’il n’y paraît. Le jeu de Nintendo sait se transformer en véritable shooter puisque les bombes de peinture, et les fusils à peinture peuvent permettre d’éliminer les adversaires qui seront renvoyés dans leur camp de base. Le joueur est même encouragé à enchainer les kills pour réduire l’avancée de l’adversaire. Par ailleurs, le joueur est limité en “cartouches” de peinture et doit régulièrement se transformer en pieuvre pour refaire le plein. Cette métamorphose lui permet également de se cacher au regard des adversaires en s’enfuyant dans le sol, et d’avancer à toute vitesse sur les surfaces déjà peintes dans la couleur de son équipe. La véritable richesse du jeu vient toutefois des différentes classes de personnages, complémentaires, qui permettent au titre de se différencier des autres TPS. Chaque personnage a ici sa spécialité. Certains sont plus orientés sur l’élimination ou la protection, tandis que d’autres, équipés d’un gigantesque pinceau, auront pour principale tâche de repeindre la plus grande superficie possible.

Et n’ayons pas peur de le dire, le concept fonctionne plutôt bien. Très accrocheur, le jeu procure une bonne dose de fun. Les parties s’enchainent à une vitesse impressionnante sans que l’ennui ne se fasse ressentir. Mieux encore, les spécificités du titre font que chaque partie est très différente de la précédente. La richesse du level-design n’y est pas pour rien non plus…

splatoon 2c

Dans le fond toutefois, Nintendo n’a que très peu modifié la recette du premier volet. On notera d’ailleurs que cette suite n’a de suite que le nom. Visuellement, le jeu a très peu évolué. Il compense les faiblesses de son moteur graphique par une patte graphique unique et des décors très colorés. Au niveau du contenu, Splatoon 2 est en revanche beaucoup plus riche que son ainé. Les arènes sont nombreuses – même s’il faudra les débloquer progressivement -, le jeu corrige les petits défauts de son ainé, en ajoutant un système de chat en ligne entre joueurs, pour coordonner les attaques, plusieurs nouvelles armes et accessoires font leur apparition (jet-pack, la bombe-curling et l’attaque rodéo) et permettent d’ajouter une nouvelle dimension au gameplay. Enfin, on citera la présence d’un nouveau mode de jeu, l’excellent Salmon Run, qui propose de faire équipe avec trois autres joueurs pour affronter une vague de vermines et un boss à éliminer, pour récupérer leur précieuse cargaison. Un mode de jeu simple mais addictif, qui permet de varier un peu les plaisirs entre deux parties…

splatoon 2d

Si Nintendo ne s’est pas beaucoup mouillé pour cette suite – très convenue il est vrai, force est de constater que le constat n’en reste pas moins très positif. Splatoon 2 est non seulement un jeu très convivial mais également l’un des meilleurs titres du catalogue de la Switch. Il apporte un véritable vent de fraicheur dans un line-up encore très pauvre. Son univers cartoonesque, son gameplay très fun et son matchmaking pratiquement parfait en font un divertissement incontournable pour tous les propriétaires de la petite console de Nintendo. Reste que quelques petits défauts viendront peut-être entraver la progression, à l’image du système de progression rébarbatif qui force le joueur à jouer sur les mêmes cartes jusqu’au niveau suivant, ou la bande sonore, lassante elle aussi, malgré son originalité.

Les + :

- Le style graphique
- Le nouveau mode Salmon Run
- Un gameplay toujours aussi fun
- Le matchmaking
- Un concept savoureux
- De jolies nouveautés

Les – :

- Un Splatoon 1.5
- Ne tire pas pleinement parti des capacités de la Switch
- Le système de progression
- Une bande sonore vite agaçante

Conclusion

Suite aboutie, qui n’apporte toutefois que peu de nouveautés par rapport à l’opus original, Splatoon 2 est un véritable régal et incontestablement l’un des meilleurs jeux du catalogue de la Switch. Captivant, le jeu de Nintendo invente presqu’à lui seul un nouveau style de jeu et joue la carte du fun dans des parties multijoueurs qui s’enchainent à une vitesse impressionnante. Délirant, le jeu intègre quelques petites nouveautés qui feront la joie des propriétaires du premier volet. On regrettera toutefois l’absence de réelle prise de risque de la part de Nintendo, qui nous livre une suite sans grande surprise.



16/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Un commentaire

  1. TRAN Tam

    24 juillet 2017 at 13 h 08 min

    Je regrette surtout l’absence de mutli local (sur la même console). Je comptais l’acheter surtout pour jouer avec des amis en local

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>