Test – Cars 3 : un clone de Mariokart qui manque de substance

Par posté le 21 juillet 2017

Surfant sur le succès des longs-métrages de Disney, Avalanche Studios nous livre une adaptation en bonne et due forme de Cars 3 sur Xbox One, PS4 et Switch.

cars 3

Développé par Avalanche Studios, le studio de développement à l’origine notamment de l’excellent Just Cause, mais aussi de l’adaptation plutôt réussie de Mad Max en jeu vidéo, Cars 3 se veut une adaptation assez paresseuse du nouveau film d’animation de Disney. Paresseuse parce que le studio de développement ne suit pas forcément la trame scénaristique du film, et ne tente pas non plus de développer un univers ou un style de jeu unique, comme le premier Cars l’avait fait.

Ici, pas d’open-world, ni même de mode carrière. Dès le début de l’aventure, le joueur est catapulté à travers une série de défis sans queue ni tête qui le feront concourir face à toute une série d’adversaires dans des décors inspirés des trois premiers films. Le véritable choc vient du fait que le jeu ne propose pas de véritable mode solo à proprement parler mais une simple succession de défis, entrecoupés de longs temps de chargement. Exit l’open-world de Cars 1, et les championnats de Cars 2 donc, et place à un étrange système de défis à compléter à travers une succession de courses et challenges qui vous feront à tour de rôle affronter des adversaires sur un circuit avec différentes armes récupérées sous la forme de power-ups (façon Mariokart), concourir dans des courses plus classiques, tenter de battre les meilleurs chronos, réaliser des cascades pour emmagasiner le plus grand nombre possible de points, participer à des compétitions de stock-cars, et explorer certaines zones de jeu un peu plus vastes pour récupérer différents bonus.

cars 3 b

Si la variété est donc bien au rendez-vous au niveau des défis, l’absence d’un véritable mode carrière se fait ressentir dès les premières minutes de jeu. Certes, les défis sont amusants, et les nouveautés sont bien au programme, mais l’absence de colonne vertébrale enlève un certain intérêt au jeu. La bonne nouvelle, c’est que cette nouvelle orientation permet à Cars 3 de venir surfer sur les mêmes rivages qu’un Mariokart avec des compétitions acharnées seul ou jusqu’à quatre joueurs sur une seule console, qui rythmeront vos soirées entre amis.

Bien que très arcade, le gameplay du titre reste toujours aussi fun et fait la part belle aux dérapages et figures. Pour accumuler du boost, le joueur devra en effet enchainer les figures aériennes, dérapages et glissades sur deux roues. Les nombreux power-ups disséminés sur les parcours rendent également les parties très imprévisibles – et donc forcément très amusantes. Au niveau du level-design, rien de bien folichon. Les décors sont sobres mais efficaces, et regorgent de raccourcis à exploiter.

Plus facile à prendre en mains qu’un Mariokart, Cars 3 est un jeu qui se destine très clairement à un très jeune public. Les plus jeunes seront sans doute ravis de retrouver Flash McQueen au casting, ainsi qu’une quinzaine d’autres personnages emblématiques de la série. Si les voix officielles ne sont pas au programme, la réalisation globale reste très bonne.

CARS 3 c

D’un point de vue purement visuel, le jeu ne tient en revanche pas toutes ses promesses. Certes, il reste assez fidèle à la franchise de Disney, et les personnages du jeu sont globalement très bien modélisés, mais les décors du jeu manquent de personnalité et surtout les décors manquent cruellement de détails. On pourrait facilement croire que le jeu est sorti il y a un bon moment déjà… L’un dans l’autre, rien de catastrophique, mais on aurait clairement apprécié que le titre bénéficie d’un peu plus d’attention à ce niveau.

Autre point sombre à relever : si un mode multijoueur est au programme, Avalanche Studios n’a pas jugé bon d’intégrer un mode multijoueur en ligne. Inutile de préciser que l’intérêt du titre en prend un sacré coup si vous n’avez plus l’habitude de jouer hors-ligne avec vos amis…

Les + :

- Un gameplay toujours aussi fun
- Fidèle à la licence
- Plus de diversité
- Plutôt amusant

Les – :

- Visuellement à la traine
- Pas de multijoueur en ligne
- Pas de mode carrière
- Les décors manquent de charme

Conclusion

Clone plutôt réussi de Mariokart, Cars 3 est un jeu de course très amusant qui reste également fidèle à la franchise de Disney. Accessible, le jeu tire tout son intérêt de la diversité de ses défis et notamment des fameux power-ups qui viendront rythmer les parties en multijoueur. Visuellement, le titre reste toutefois à la traine. Il ne propose également ni mode multijoueur en ligne, ni réel mode carrière, ce qui est tout de même regrettable lorsque l’on sait qu’il s’agissait précisément du plus gros atout de son ainé…



12/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>