Le gouvernement bruxellois a revu sa législation sur l’utilisation du glyphosate il y a un an sur la proposition de Céline Fremault, Ministre de l’environnement du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Depuis le 14 avril 2016, les Bruxellois n’ont plus le droit d’utiliser des pesticides contenant du glyphosate. La substance herbicide représenterait un danger pour l’environnement et pour la santé humaine.

Le fameux Roundup de l’entreprise Monsanto, désherbant le plus vendu au monde, fait partie des produits interdits par cette législation. Si le produit est désormais vendu sous condition en magasin, il est pourtant bien disponible en ligne pour une livraison à domicile en Belgique. Amazon propose le Roundup express, le Roundup 3+ ou le Roundup GT+, en livraison à destination de la Belgique.

Un particulier peut donc commander le produit potentiellement cancérigène, mais il n’a légalement pas le droit de l’utiliser.

D’après SudPresse, 125 euros d’amende peuvent être infligés à un utilisateur pris la main dans le sac. Dans le cas où l’intéressé refuserait de payer sur le fait, le constat est soumis au parquet et l’amende peut atteindre jusqu’à 10 000€.