“Été”, le feuilleton BD à suivre sur Instagram pendant 60 jours

Par posté le 4 juillet 2017

Si le réseau social regorge d’illustrations et d’histoires courtes, souvent sous la forme de strip de quelques cases, les formats au long cours sont rares. La bande dessinée “Été”, @ete_arte sur Instagram, propose depuis jeudi 29 juin un épisode par jour et ce pendant 60 jours.

ete

Depuis quelques années, la bande dessinée se cherche de nouveaux formats du côté du numérique. Des simples planches fixes aux BD numériques “Turbomedia” (format dans lequel un clic fait défiler une case voire un élément dans une case, popularisé notamment par Malec et Balak), les auteurs font évoluer la forme et le fond de leurs histoires grâce à la technologie.

Pour la bande dessinée “Eté”, c’est Instagram qui sert de support. Les auteurs de ce feuilleton mettent à profit tout ce que propose le réseau social. Le lecteur a ainsi le choix : faire défiler les cases dans sa timeline ou passer en mode stories pour une approche plus automatisée. Certaines scènes sont animées, d’autres bénéficient d’une ambiance sonore ou musicale. La géolocalisation du post permet même de situer l’action (un bar parisien, Oslo…). Et les notifications permettent d’alerter à chaque nouveau post. Au final : 60 jours de bande dessinée animée et animable, à raison d’un épisode par jour.

Côté histoire, on suit Abel et Olivia, un couple de trentenaires prêt à s’engager dans une relation sérieuse. Mais avant de faire le grand saut, ils décident de se séparer le temps d’un été pour expérimenter tout ce qu’ils souhaitent, tester leur liberté et leurs envies, sur le principe des “10 choses à faire avant de…” Mais leur amour résistera-t-il à cette parenthèse ?

Après les BD numériques “Professeur Cyclope” et “À l’ombre du mur, journal d’un inutile” ou encore le jeu vidéo en réalité virtuelle adapté du roman graphique “S.E.N.S”, Arte France, coproducteur d’”Été” avec Bigger Than Fiction, poursuit son exploration de nouvelles formes de narration.

Tester le potentiel de la lecture numérique n’est pas non plus une première pour Thomas Cadène, coscénariste du feuilleton avec Joseph Safieddine et Camille Duvelleroy. Il s’était notamment illustré en 2010 en créant “Les Autres gens”, un feuilleton en ligne diffusé à raison d’un épisode par jour, cinq jours par semaine. Cette bande dessinée payante, qui faisait appel quotidiennement à un dessinateur différent, dont Erwann Surcouf qui signe le graphisme d’”Été”, n’a pas eu le succès escompté. La faute, entre autres, à l’absence d’un support ergonomique à l’époque.

C’est là que le pari d’Instagram s’avère intéressant. Le réseau social se transforme en liseuse simple, gratuite et connue du grand public, disponible désormais dans des millions de smartphones. 

La BD devra néanmoins relever plusieurs défis : répondre à la rapidité de lecture qu’impose Instagram, ne pas lasser, malgré un format de case toujours identique… et narrer des scènes de sexe (promises par les auteurs) sur un réseau où la nudité est bannie.

“Été” à lire sur Instagram @ete_arte, du 29 juin au 27 août.

La bande dessinée sera ensuite disponible en librairie en septembre 2017 dans une coédition ARTE éditions/Delcourt.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>