Test – Bulletstorm Full Clip Edition : un shooter délicieusement rétro

Par posté le 3 juillet 2017

Passé relativement inaperçu au moment de sa sortie, en 2011, Bulletstorm tente un retour en force avec une réédition du titre sur Xbox One et PS4, qui intègre toutes les extensions du jeu et introduit plusieurs nouveautés.

bulletstorm full clip

Les amateurs de FPS se souviennent sans doute du sympathique Bulletstorm, un FPS d’Epic Games sorti en 2011 sur Xbox 360, PC et PlayStation 3, qui avait rencontré un succès assez modeste malgré des critiques plutôt positives. A la surprise générale, le studio de développement People Can Fly avait annoncé plancher sur une réédition du jeu, qui serait cette fois éditée par Gearbox Software – le studio à l’origine des Borderlands et détenteur de la licence Duke Nukem.

Pas de suite directe à l’horizon donc, ni même de remake, puisque cet épisode n’est ni plus ni moins qu’un portage du titre sorti sur Xbox 360 et PS3. Au niveau du contenu, on retrouve donc le jeu original, ses trois extensions (qui n’apportent en soi pas énormément de contenu), la possibilité d’incarner Duke Nukem dans le jeu, et quelques légères améliorations purement esthétiques. Plus fluide que sur Xbox 360 et PC, la nouvelle mouture de Bulletstorm est parfaitement optimisée pour les consoles actuelles mais n’a subi qu’un très léger lifting.

bulletstorm full clip edition

N’ayons pas peur de le dire, People Can Fly s’est contenté d’un portage assez fainéant du titre de 2011. L’évolution technique reste très timide et le jeu a globalement assez mal vieilli. Difficile dès lors de justifier le prix flirtant avec les 50€ en magasin… D’autant plus qu’au niveau du contenu, les développeurs n’ont pas été très généreux. Les extensions du jeu n’ont rien d’exceptionnel et l’ajout de Duke Nukem n’apporte rien au casting si ce n’est peut-être pour les quelques fans du personnage.

Heureusement, Bulletstorm reste un FPS grisant. Si les premiers pas dans l’aventure n’ont rien de palpitant – la première heure de jeu s’apparentant à un long didacticiel -, le titre parvient à se démarquer des autres FPS par son gameplay unique, basé sur les combos et la violence des affrontements. Et la montée en puissance se fait de manière très graduelle.

bulletstorm full clip edition 2

Dans Bulletstorm Full Clip Edition, pas de scénario alambiqué, pas de monde-ouvert et encore moins de phase d’exploration ou d’infiltration. Le jeu de People Can Fly est un FPS nerveux et bourrin dans la veine des Doom et autres Duke Nukem, qui joue la carte du gore et de la violence gratuite. L’originalité vient du fait que le joueur emmagasinera un certain nombre de points à chaque ennemi abattu. Pour obtenir de bons scores, il devra tuer avec style et multiplier les combos. En d’autres termes, agir vite, mettre à contribution tout son arsenal et ne pas hésiter à jouer avec les décors pour éliminer vos ennemis. Quelques mouvements originaux permettront au joueur de tirer parti des environnements avec notamment un lasso qui lui permettra de faire valdinguer ses ennemis dans les airs pour les achever à l’arme à feu, et une glissade qui permettra de faire chuter ses adversaires.

Les points accumulés dans l’aventure permettront au joueur d’acquérir de nouvelles compétences et d’améliorer son arsenal. Un cercle vicieux qui le poussera à éliminer plus rapidement et avec toujours plus de style ses ennemis.

L’approche, originale, rappelle d’une certaine manière le sympathique The Club, de Sega.

bulletstorm full clip edition 3

On notera toutefois qu’outre la campagne solo – assez coriace au demeurant -, le jeu propose également un mode multijoueur sympathique à explorer avec ses amis, calqué cette fois sur celui de Gears of War puisqu’il sera question d’affronter des vagues d’ennemis dans des arènes. Un petit plus sympathique qui n’a toutefois rien de révolutionnaire. Une fois l’aventure solo terminée, le joueur pourra également la parcourir à nouveau avec ses compétences et armes boostées au maximum. Très plaisant à parcourir, Bullestorm Full Clip Edition conserve toutefois tous les défauts du jeu d’origine; à savoir un concept amusant mais qui devient vite répétitif, un multijoueur relativement limité et un scénario assez banal.

Du côté des points positifs à épingler, on citera la bande sonore sympathique et surtout l’humour très gras du jeu, qui rappelle les meilleurs FPS des années 90. On aime ou on déteste mais au demeurant, ceux qui n’avaient pas touché au titre d’origine devraient beaucoup apprécier cette réédition. Notre plus gros regret au final concerne le prix de cette réédition, vendue au prix plein.

Les + :

- Une solide durée de vie
- Un jeu toujours aussi fun
- Le mode multijoueur sympathique
- L’humour gras
- L’univers si spécial de Bulletstorm

Les – :

- Un prix trop élevé
- Trop peu d’ajouts
- De trop légères retouches visuelles
- Un Duke pas si séduisant

Conclusion

Avare en nouveautés, cette réédition du sympathique Bulletstorm ravira sans doute les amateurs de FPS rétro qui étaient passés à côté du jeu en 2011 et se retrouvent aujourd’hui à court de nouveautés à tester. Le jeu a assez mal vieilli et conserve tous les défauts du titre de 2011. Toutefois, il reste très agréable à parcourir, fun et totalement délirant. Si l’on aurait apprécié un prix de vente plus bas, force est de constater que ce Full Clip Edition arrive avec un timing parfait pour nous occuper durant la période estivale, une période généralement très peu chargée en nouveautés…



13/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>