Test – Surface Pro : l’hybride de Microsoft se rapproche de la perfection

Par posté le 26 juin 2017

Attendue au tournant, la nouvelle Surface Pro de Microsoft corrige les quelques petits défauts de son ainée mais ne surprend guère. Peu de nouveautés sont au programme et surtout, l’hybride de Microsoft perd son Surface Pen, qui est désormais vendu séparément…

Le stylet et le clavier en option

Visuellement, l'évolution reste timide - crédit photo : E.F.

Visuellement, l’évolution reste timide – crédit photo : E.F.

Leader sur le marché des appareils 2-en-1 et des tablettes hybrides, Microsoft a littéralement créé une nouvelle catégorie de produits avec sa Surface Pro. Sa tablette hybride, qui se positionne très clairement comme un produit haut de gamme qui marche sur les plates-bandes du MacBook et du MacBook Pro a plus d’un argument à faire valoir pour séduire le consommateur. Outre son design si particulier et ses performances, c’est surtout son form-factor qui séduit.

Si Microsoft propose désormais une famille complète d’appareils, sa Surfacer Pro reste la pierre angulaire de toute sa gamme de produits. Paradoxalement pourtant, la machine n’évolue que très peu, tant au niveau de ses performances que de son design. Le saut générationnel, qui s’était opéré entre la seconde et la troisième génération de Surface n’a pas eu lieu entre la Surface Pro 4 et cette nouvelle Surface Pro. Du premier coup d’œil, difficile en effet de remarquer une différence notable entre les deux modèles. En se penchant un peu plus sur le nouveau modèle, on se rend toutefois compte que ses bords sont un peu plus arrondis sur les coins, et que la béquille est désormais capable de s’incliner à 165 degrés – contre 150 pour son ancêtre. Au niveau des accessoires, Microsoft propose de nouveaux claviers en Alcantara, beaucoup plus agréables au toucher et à la finition exemplaire. Comme les autres Typer Covers de la Surface Pro 4, le clavier est d’une efficacité redoutable et fait également office de protection pour l’écran, une fois glissé dans un sac. Il est en revanche toujours vendu séparément, et au prix fort.

La machine est taillée sur mesure pour les utilisateurs nomades - crédit photo : E.F.

La machine est taillée sur mesure pour les utilisateurs nomades – crédit photo : E.F.

Du côté du stylet, Microsoft a apporté quelques modifications importantes à son Surface Pen, qui jouit d’une plus grande précision encore et devient plus que jamais un outil de travail incontournable. Le géant informatique ne l’offre toutefois plus avec sa tablette. Pour l’acquérir, l’utilisateur devra désormais payer le prix plein en magasin, ce qui est tout de même assez regrettable, d’autant plus que la machine n’est pas vendue moins cher pour autant…

Un gain important d’autonomie

Le nouveau clavier en Alcantara est un indispensable - crédit photo : E.F.

Le nouveau clavier en Alcantara est un indispensable – crédit photo : E.F.

Au niveau du hardware à proprement parler, Microsoft conserve le format 12,3″, si apprécié des utilisateurs, avec une résolution d’images de 2,736 × 1,824 pixels et un ratio 3:2 parfaitement adapté à l’utilisation de logiciels de bureautique. Comme toujours chez Microsoft, la qualité de l’écran est excellente – de la colorimétrie à la définition en passant par la luminosité de l’image. La nouvelle Surface Pro est probablement équipée de l’un des meilleurs écrans que nous ayons pu prendre entre nos mains au cours de ces derniers mois. L’évolution par rapport à la Surface Pro 4 reste toutefois très timide.

Les performances générales de la machine n’évoluent également que très peu, avec plusieurs configurations possibles. Il va de soi que le modèle i5 est probablement le plus intéressant pour la plupart des acheteurs, mais certains opteront sans doute pour le modèle équipé d’un processeur i7, plus adapté au montage photo ou vidéo. La Surface Pro de cinquième génération n’a rien à envier aux meilleurs ordinateurs portables et parvient à s’imposer comme un outil de travail très puissant. Et, bonne nouvelle pour les acheteurs qui avaient évité la Surface Pro 4 en raison de son autonomie décevante, la nouvelle génération de processeurs d’Intel permet à la tablette de voir son autonomie presque doubler! En lecture de vidéos, la tablette parvient à tenir jusqu’à 13h d’affilée, contre seulement 8h pour l’ancien modèle. L’utilisation réelle se rapprochera des 5 à 6 heures, avec le Wifi et le Bluetooth activé. Autre innovation intéressante : le modèle i5 est désormais dépourvu de ventilateur, ce qui signifie moins de bruit pour l’utilisateur.

Le stylet est désormais proposé en option... - crédit photo : E.F.

Le stylet est désormais proposé en option… – crédit photo : E.F.

Pour le reste, pas de grosse nouveauté à l’horizon. La machine est toujours équipée d’un port propriétaire, la connectique reste l’un de ses plus gros défauts avec un port USB, un port microSD et un port jack, et l’espace de stockage dépendra toujours du budget que vous serez prêt à mettre dans votre machine.

Les +:

- Un design très élégant
- Le meilleur 2-en-1
- D’excellentes performances
- Une meilleure autonomie
- Moins de bruit

Les -:

- Le Surface Pen n’est plus offert…
- Une évolution très timide
- Un prix excessif

Conclusion

Avec sa nouvelle Surface Pro, Microsoft corrige les petits défauts de sa Surface Pro 4 en nous livrant une machine à l’autonomie nettement supérieure et moins bruyante qui se caractérise par un form-factor intelligent et d’excellentes performances. D’une efficacité redoutable pour travailler dans le train, au bureau ou dans son lit, la machine de Microsoft reste toutefois un objet coûteux. A la facture déjà salée, il faudra ajouter un clavier Surface – vendu plus de 100€ – et un Surface Pen – lui aussi facturé au prix fort, qui était autrefois offert avec la tablette…

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>