Des forfaits “domestiques” dans plusieurs pays européens

Par posté le 23 juin 2017

Au Danemark et en Finlande, des abonnements “domestiques” sont déjà proposés aux consommateurs à des prix défiant toute concurrence. Une manière de contourner la législation qui montre déjà les limites du système mis en place par le régulateur européen…

europe afpCrédit photo : AFP

On le sait, tous les opérateurs n’ont pas apprécié le forcing de la Commission Européenne pour la suppression des frais de roaming. Certains pays se sentent même – parfois à juste titre – défavorisés par la nouvelle régulation européenne en la matière qui les force à ne plus appliquer de frais d’itinérance à leurs clients partant à l’étranger.

Plusieurs opérateurs danois et finlandais ont donc trouvé une manière de contourner le système en proposant des abonnements “domestiques”, qui ne permettent de passer des appels, envoyer des SMS et surfer que depuis le pays de résidence de leurs clients. Exit donc la possibilité de passer des appels, envoyer des SMS et de surfer depuis l’étranger.

Des offres similaires pourraient apparaître dans plusieurs autres pays européens, comme l’Allemagne, la Pologne et la Suède. En Belgique en revanche, il semblerait qu’aucun opérateur ne prévoie l’introduction de forfaits “domestiques” pour le moment.

Aujourd’hui, l’ensemble de nos abonnements sont roam like at home et permettent à nos clients d’utiliser leur téléphone à l’étranger sans devoir payer aucun frais supplémentaire” explique Haroun Fenaux, le porte-parole de Proximus. “Il n’y a rien de tel à l’ordre du jour chez Proximus.”

Un avis partagé par Orange. “A ce jour, ce n’est pas la direction que nous souhaitons prendre. Nous souhaitons offrir à nos clients une expérience optimale et une continuité de service en roaming” explique Jean-Pascal Bouillon, porte-parole d’Orange. “Le fait que les Belges passent leurs vacances essentiellement en Europe et la situation géographique du pays font que beaucoup de gens souhaitent continuer à appeler, envoyer des SMS et surfer lorsqu’ils voyagent. Nous souhaitons continuer à répondre à cette attente de nos clients.”

John Strand, un spécialiste et consultant dans le domaine des télécoms, estime toutefois que ce nouveau modèle économique pourrait séduire de nombreux opérateurs. Selon lui, “les plans domestiques arriveront dans tous les pays d’Europe” et personne ne sera épargné par cette nouvelle tendance. Et pour cause puisque ce modèle économique permettra à certains opérateurs de proposer des abonnements à des tarifs encore plus compétitifs, ce qui leur permettra à terme de dévorer les parts de marché de leurs concurrents directs.

Plus surprenant, les forfaits domestiques introduits au Danemark et en Finlande respecteraient à priori la législation européenne. Formellement identifiés par la présence d’un drapeau national indiquant qu’ils ne peuvent être utilisés que sur un territoire en particulier, les forfaits domestiques se destineraient principalement aux consommateurs qui ne quittent que très rarement leur pays et ne souhaitent pas prendre à leur charge les besoins des autres clients. Une logique implacable qui montre les limites de la législation européenne…

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>