Test – Tekken 7 : le retour du roi

Par posté le 17 juin 2017

Attendu au tournant par les fans de jeux de baston, Tekken 7 débarque sur Xbox One et PlayStation 4 et s’impose instantanément comme l’un des meilleurs jeux de combat du moment sur les deux supports.

tekken 7a

Deux longues années. C’est le temps qu’auront dû attendre les fans de la franchise Tekken pour pouvoir enfin mettre la main sur le septième épisode de la série, le bien nommé Tekken 7.

Après le semi-fiasco que représentait Tekken 6, Namco-Bandai se devait de redorer le blason de sa série. Des adaptations importantes au niveau du gameplay étaient attendues. Et, bonne nouvelle, Namco-bandai a plutôt bien rentabilisé ces deux années de développement en revenant aux racines de la série. Plus lent que ses ancêtres, Tekken 7 adopte un gameplay plus technique et beaucoup plus tactique. Les enchainements sortent moins facilement et surtout le joueur peut désormais facilement reprendre le pas sur son adversaire pour repartir à l’attaque. Finies donc les séquences de matraquage du clavier. Pour les connaisseurs, Tekken 7 se rapproche grandement du gameplay du troisième opus. S’il perd donc en nervosité, le titre gagne en technique, et se différencie grâce à cela de ses principaux concurrents, les Dead or Alive et autres Soul Calibur.

tekken 7b

Plus exigeant que Tekken 6, Tekken 7 est un titre qui reste toutefois très accessible. La prise en main est immédiate et maîtriser les différents aspects du gameplay ne prendra pas plus de quelques heures. Les habitués seront toutefois ravis de découvrir de nouveaux éléments de gameplay, comme le Power Crush, des coups qui permettent de frapper l’adversaire tout en absorbant ses coups. Basés sur un timing parfait et l’observation du comportement de l’adversaire, les Power Crushs sont des attaques très puissantes qui permettent de rééquilibrer la partie. Pour le reste, on retrouve bien sûr des super-coups qui permettent de briser la garde de l’adversaire, mais aussi des attaques dévastatrices qui ne s’activeront qu’une fois le bouton de rage pressé. Globalement, le gameplay reste donc très accessible avec toutefois moins d’enchainements aériens que dans les précédents épisodes.

tekken 7c

Là où le jeu gagne de précieux points, c’est plutôt au niveau de son contenu, avec un mode histoire long et regorgeant de défis et un mode en ligne particulièrement bien pensé qui intègre toutes les fonctionnalités qu’on est en droit d’attendre de ce type de jeu, et qui donne au joueur la possibilité de participer à des tournois, de créer ses propres tournois et de regarder des joueurs s’affronter. Très orienté e-sport, le jeu de combat de Namco-Bandai est parfaitement optimisé pour le online et d’une fluidité exceptionnelle en ligne. On regrettera en revanche l’absence de plusieurs modes de jeu, dont l’incontournable Time Attack, aux abonnés absents de cet épisode…

Du côté du casting, on retrouve tout de même 36 personnages, dont un issu de la franchise Street Fighter, le bien nommé Akuma, qui apporte une petit dose de fraicheur. Un casting bien fourni donc, mais aussi suffisamment varié pour satisfaire tous les types de joueurs. Globalement, les personnages sont plutôt bien équilibrés et passer de l’un à l’autre sera un véritable régal. On appréciera d’autant plus la richesse du casting de par le fait que le jeu ne propose pour l’instant que très peu de DLC – contrairement à un Dead or Alive qui a très clairement abusé sur ce point… A la place, il intègre un système d’achats d’accessoires avec de la monnaie virtuelle que le joueur obtiendra en remportant des combats. Il pourra ainsi personnaliser l’allure de son personnage selon ses envies.

tekken 7d

Du côté de la bande sonore, pas grand chose à redire non plus. Le jeu de Namco Bandai propose son lot de musiques épiques qui viennent rythmer les combats et donner une certaine atmosphère au jeu. La réalisation technique est également très bonne, malgré quelques petits impairs. Durant nos sessions, nous avons ainsi subi plusieurs baisses de frame-rate. Si les modélisations des personnages et des décors sont plutôt réussies, l’ensemble manque encore cruellement de vie et le design très particulier des Tekken ne plaira assurément pas à tout le monde… Globalement, le jeu se défend plutôt bien sans vraiment nous en mettre plein les yeux.

Au final, difficile d’être déçu par ce nouvel épisode, qui tout en corrigeant quelques-uns des défauts des derniers épisodes ajoute quelques nouveautés attendues et se révèle être une nouvelle très belle entrée pour la série.

Les +

- Une solide durée de vie
- Le multijoueur
- La personnalisation des héros
- Un casting alléchant
- Un gameplay proche de celui de Tekken 3
- Plus technique que Tekken 6

Les –

- Quelques baisses de frame-rate
- Pas une claque graphique…
- Le scénario du mode solo

Conclusion

Difficile d’être déçu par ce septième épisode de la franchise des Tekken, qui, tout en corrigeant la plupart des défauts de ses ainés, livre un contenu très riche avec un casting de plus de 30 personnages, des options de customisation, un vrai mode solo et un mode en ligne taillé pour l’e-sport. Plus technique que son ancêtre, Tekken 7 se rapproche d’un Tekken 3 au niveau de son gameplay. Malheureusement, Tekken 7 n’est pas vraiment une claque graphique et le jeu de Namco Bandai souffre de quelques baisses de frame-rate. Rien de catastrophique mais assez pour empêcher le titre de grimper sur le podium des meilleurs jeux de baston de ces dernières années…



16/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>