Comment récupérer votre crédit d’appel, si votre carte SIM a été désactivée

Par posté le 8 juin 2017

Hier, plusieurs centaines de milliers de cartes SIM prépayées ont été désactivées. Les clients victimes de la nouvelle législation peuvent toutefois toujours récupérer leur crédit d’appel en s’adressant à leur opérateur.

carte sim

Mercredi, des centaines de milliers de cartes SIM prépayées ont été désactivées par les opérateurs téléphoniques. Le gouvernement fédéral avait pris la décision de forcer les propriétaires de carte SIM prépayées de s’identifier auprès de leur opérateur ou via une plate-forme dédiée. Ces cartes prépayées ne pouvant être tracées par les autorités, elles représentaient un risque de sécurité majeur pour l’état.

Selon l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT), 2,7 millions de cartes SIM prépayées auraient été enregistrées à temps. 400.000 cartes SIM prépayées ne seraient toutefois pas entrées dans le système et auraient été désactivées mercredi.

Les propriétaires de ces cartes SIM désactivées peuvent entrer en contact avec leur opérateur pour tenter de récupérer leur crédit d’appel. Chaque opérateur applique toutefois ses propres règles. Certains accepteront la réactivation du crédit jusqu’à 3 mois après la deadline officielle, d’autres jusqu’à un an. Songez donc à contacter directement votre opérateur, ou passer dans l’une des boutiques pour obtenir davantage d’informations sur la question.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Un commentaire

  1. flo

    8 juin 2017 at 16 h 50 min

    “Ces cartes prépayées ne pouvant être tracées par les autorités, elles représentaient un RISQUE DE SECURITE MAJEUR pour l’état.”

    Vous croyez vraiment à ce que vous dites où c’est pour rajouter des mots ? A part faire chier les citoyens Belges, c’est tout ce que ça fait. Maintenant que les cartes SIM prépayées sont nominatives et que tout le monde est bien au courant, vous pensez bien que les vraies menaces se débrouilleront pour trouver des moyens plus sécurisés pour communiquer.

    La France par exemple était déjà passé à l’enregistrement obligatoire des cartes SIM, cela n’a pourtant pas empêché les attentats de se produire. Par ailleurs, je doute que les auteurs d’attentats-suicides soient particulièrement inquiétés par le fait que leur identité puisse par la suite être retrouvée.

    Croire que c’est pour nous protéger est illusoire, l’intérêt derrière l’enregistrement et la traçabilité des téléphones est bien plus vicieux, alors soit vous êtes trop peu informé sur le sujet et manquez de sens critique, soit vous vous plaisez à brosser l’état dans le sens du poil. Dans les deux cas, une remise en question s’impose.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>