Sony a vendu 1 million de casques PS VR

Par posté le 6 juin 2017

Un million de casques de réalité virtuelle PlayStation VR (PSVR) ont été vendus depuis leur lancement en octobre 2016 et les contenus multimédias dédiés vont s’élargir, a annoncé dans un entretien au journal Nikkei le patron de l’activité des jeux vidéo de Sony, Andrew House.

ps vr

“Nous allons utiliser les forces de Sony également pour le développement de contenus au-delà du seul jeu vidéo”, a expliqué celui qui dirige Sony Interactive Entertainment, filiale du fleuron nippon de l’électronique.

Le casque PSVR se connecte à la console de jeu Sony PlayStation 4, qui, mise en vente fin 2013, rencontre un très grand succès à travers le monde. Un total de 60 millions de PS4 vendues devrait être atteint dans le courant du mois, selon M. House.

La production du PSVR a quant à elle été dopée depuis ce début d’année pour répondre à une demande qui excédait les capacités de fabrication, a précisé M. House qui a répondu au Nikkei en amont de la tenue la semaine prochaine du salon du jeu vidéo E3 à Los Angeles.

Si le PSVR, qui couvre la tête et le haut du visage, permet de se fondre dans un monde entièrement virtuel en faisant varier les décors et actions des personnages en fonction des mouvements de celui qui le porte, il reste encore réservé à des mordus de jeux. 

Sony espère cependant, via des films documentaires, des concerts, des clips vidéo ou séries TV et autres contenus multimédias plus grand public convertir davantage de monde.

Par ailleurs, M. House souhaite que les plus grands studios du monde sortent des versions “réalité virtuelle” de leurs plus populaires jeux, ceux aujourd’hui proposés émanant essentiellement de relativement petits acteurs du secteur.

Le PDG de Sony, Kazuo Hirai, avait déjà dit récemment tous les espoirs qu’il fondait sur le potentiel du casque PSVR, dans les divers domaines où agit Sony, citant en particulier les technologies d’imagerie médicale dans lesquelles il nourrit d’importantes ambitions.

Dans le même secteur du jeu vidéo, le compatriote de Sony, Nintendo, profite aussi d’un bon départ de sa nouvelle console Switch, mais il s’agit d’un concept radicalement différent, qui, au lieu de miser sur la technologie à grand spectacle comme le fait Sony, s’appuie sur la polyvalence et la commodité. La Switch est en effet un modèle de salon qui se transforme en console mobile grâce à son écran et ses manettes amovibles.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>