Test – TomTom Touch, un tracker capable d’analyser votre composition corporelle

Par posté le 3 juin 2017

Le fabricant de GPS TomTom se lance sur le marché des bracelets de suivi d’activités avec un modèle au design élégant qui propose une fonctionnalité inédite…

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Vous connaissiez sans doute les GPS TomTom, et certainement aussi les montres pour sportifs du fabricant, de plus en plus populaires auprès des professionnels. Le groupe néerlandais poursuit sa diversification avec désormais des bracelets de suivi d’activités qui reprennent dans les grandes lignes les fonctionnalités des bracelets Fitbit avec toutefois une nouveauté. Le TomTom Touch est en effet équipé d’un capteur qui lui permet de calculer la composition corporelle et de définir ainsi le pourcentage de masse grasse et de masse musculaire, censé être un meilleur indice d’un régime efficace que le poids. Si on retrouvait déjà ce type de capteur dans certaines balances connectés, aucun tracker n’avait jusqu’ici intégré un capteur de composition corporelle. Sur le papier, le TomTom Touch a donc de quoi se démarquer de ses concurrents, mais la fonctionnalité est-elle vraiment indispensable au commun des mortels ? Pas certain.

Pour activer la fonction, il suffit de glisser son doigt sur le capteur placé juste en-dessous de l’écran pendant une dizaine de secondes. Le système est relativement efficace et donne des résultats réalistes, mais son utilité est limitée, dans la mesure où une balance connectée intégrant un capteur similaire est beaucoup plus pratique à utiliser quotidiennement. Car tout l’intérêt de ce type de capteur repose sur l’analyse sur la durée. Il faudra dès lors songer à prendre régulièrement la mesure de sa masse musculaire pour que les données prennent un sens.

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Pour le reste, rien de très surprenant. Le TomTom Touch conserve un design très élégant et pas si éloigné du Mi Band 2 de Xiaomi. Le seul reproche que l’on pourrait lui faire au niveau de sa fabrication concerne son bracelet en silicone, et le système de fermeture, pas si évident même après plusieurs essais, et vite dérangeant. Le bracelet est agréable à porter et fait exactement ce qu’on lui demande : calculer le nombre de pas que l’on fait au cours de la journée, le nombre de calories dépensées, calculer notre rythme cardiaque en continu, la distance parcourue et délivrer toutes ces données directement sur le petit écran tactile du bracelet, ou via une appli mobile (pour iPhone et Android).

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Peu de fonctionnalités smart au programme en dehors des notifications d’appels et de messages, pas de suivi GPS non plus, et un système de recharge qui force l’utilisateur à retirer le capteur du bracelet pour le connecter à une prise de courant. L’application est plutôt réussie sur le plan visuel, mais les données proposées à l’utilisateur restent peu nombreuses. Le bracelet ne tient pas non plus toutes ses promesses en terme d’autonomie avec entre 2 et 4j d’autonomie avec une seule recharge, contre généralement entre 5 et 10 jours pour ses concurrents directs. Attention donc s’il s’agit d’un détail qui compte à vos yeux ! En revanche, le TomTom Touch est proposé à un prix très compétitif qui en fait une alternative relativement bon marché aux Fitbit et autres Jawbone.

Les +

-Un prix attractif
-Son design
-Toutes les fonctionnalités de base sont là

Les –
-L’intérêt limité du capteur de masse musculaire
-Une autonomie faible
-Appli moins complète que chez les concurrents

Conclusion

Fin, élégant et très efficace, le tracker de TomTom est une excellente alternative aux Jawbone et autres Fitbit. Son principal argument de vente – son capteur de masse musculaire – n’est toutefois pas tout à fait parvenu à nous séduire. Il est en effet bien plus efficace de mesurer chaque jour ce type de données avec une balance connectée. Si son prix en fait une alternative très intéressante aux nombreux modèles que l’on trouve aujourd’hui en magasin, notons tout de même que l’autonomie du bracelet est inférieure à celle des modèles concurrents et que l’application de TomTom n’est pas non plus tout à fait à la hauteur…

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>