Test – Shadow Warrior 2 : le FPS rétro et brutal

Par posté le 1 juin 2017

Après un premier volet plutôt convaincant, la franchise Shadow Warrior fait déjà son grand retour avec un second opus beaucoup plus abouti.

shadow warrior 2

Sorti en 1997, Shadow Warrior fait partie de ces vieux FPS dont seulement quelques vétérans se souviennent. En 2013, Devolver Digital avait eu l’étrange idée de nous livrer un reboot de la franchise, délicieusement rétro mais pas exempt de défauts. Quatre ans plus tard, Shadow Warrior est de retour avec une suite qui tout en conservant l’ADN du premier volet, corrige certains de ses défauts.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les développeurs de Shadow Warrior 2 ne se sont donnés aucune restriction et se sont fait plaisir, tant au niveau du gameplay que du niveau de gore ou des blagues de mauvais goût. Bourré de références au cinéma d’actions des années 80 avec des punchlines qui rendraient fou de jalousie ce bon vieux Bruce Willis, Shadow Warrior 2 est très clairement un FPS qui se destine aux joueurs nostalgiques et aux vétérans du FPS. Comme Duke Nukem, le jeu dispose d’un scénario qui n’est qu’un prétexte à voir du pays et affronter des créatures démoniaques de tous poils. Comme Duke Nukem aussi, le jeu doit une partie de son succès à son humour digne d’une mauvaise série Z.

SHADOW warrior 2 b

Mais Shadow Warrior 2 devrait surtout vous séduire par son gameplay très nerveux, qui propose au joueur de nettoyer des aires de jeu assez vastes de tout ennemi en utilisant soit une arme blanche soit des armes à feu. Plus agile que par le passé – les développeurs ont ajouté un dash -, le héros bondit dans tous les sens et terrasse des démons à bras le corps. S’il est possible d’utiliser des révolvers, mitrailleuses et fusils à pompe, le gameplay ne devient vraiment jouissif qu’une fois un sabre entre les mains. Armé de différents pouvoirs (empalement, onde de choc et invisibilité), le héros exploitera les capacités de son sabre pour découper ses ennemis en morceaux. Malheureusement, on n’échappe pas aux arbres de compétences à faire évoluer ni à la customisation d’armes, qui n’ont pas vraiment leur place dans ce type de jeux. D’autant plus que l’interface du jeu est très vite saturée – tantôt par le nombre d’indications qui apparaissent dans les menus, tantôt par les trop nombreux messages qui apparaissent à l’écran lors de la mission tutoriel.

shadow warrior 2c

Si l’on enlève ces trop nombreuses idées qui viennent encombrer le joueur dans sa progression, Shadow Warrior 2 reste un FPS old school très fun, et surtout très agréable à parcourir, avec un gameplay nerveux et des ennemis coriaces. Comme dans le premier volet, le niveau de difficulté est assez élevé. Les combats de boss sont toutefois assez peu nombreux.

Plus fluide que le premier volet, Shadow Warrior 2 dispose également d’un système de progression mieux huilé et plus intelligent, reposant sur des mécanismes plus modernes. Ceux qui n’avaient pas aimé le premier volet devraient toutefois toujours autant détester ce second opus, qui, s’il améliore la recette, reste assez gauche au niveau de la progression, et souvent très brouillon.

shadow warrior 2d

On regrettera surtout à ce second volet ce sentiment de déjà vu. Si les développeurs sont parvenus à corriger certains défauts du premier opus, Shadow Warrior 2 reste très fidèle au premier épisode, tant au niveau des décors – qui n’offrent que peu de variété -, que des séquences de jeu – excessivement répétitives.

La grande nouveauté, qui sauve ce Shadow Warrior 2 d’un statut de Shadow Warrior 1.2, c’est bien sûr son mode multijoueur qui permet désormais de parcourir l’aventure à quatre joueurs en coopération. Une nouveauté qui donne un peu de fraicheur à cet opus et le rend surtout beaucoup plus agréable à parcourir avec des amis qu’en solitaire…

shadow warrior 2e

Pour le reste, pas de grosse surprise à l’horizon. Shadow Warrior 2 reste un jeu bête et vilain mais également très fun. La durée de vie du jeu est bonne, sans être exceptionnelle, et la réalisation du titre n’a rien à envier aux titres AAA, si ce n’est peut être un meilleur character design. Les décors sont superbes, la bande sonore remplit plutôt bien son rôle, et les effets spéciaux immergent parfaitement le joueur dans l’action. Certes, tout cela cache quelques jolis cache-misère, et finalement, l’évolution par rapport au premier volet n’est pas très impressionnante, mais pour un jeu à petit budget, Shadow Warrior 2 s’en sort plutôt bien et parvient même à se parer d’une identité graphique qui lui est propre, ce qui n’est déjà pas si mal pour ce type de jeu.

Les +

- L’humour caustique
- La coop’ à quatre
- Un jeu gore et décomplexé
- Des graphismes plutôt jolis
- Un gameplay fun

Les –

- L’interface
- Des décors peu variés
- Assez répétitif
- Scénario médiocre

Conclusion

A défaut d’être une totale réussite, Shadow Warrior 2 corrige la plupart des défauts du premier volet et introduit un mode coopératif en ligne très réussi qui justifierait presqu’à lui seul qu’on donne une seconde chance à cette franchise. Fun et décomplexé, le FPS de Devolver Digital est un excellent divertissement, qui souffre toutefois toujours des défauts récurrents de la franchise. A savoir sa répétitivité, son interface lourdaude et ses décors trop peu variés. A essayer donc de préférence avant de craquer.



14/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>