Test – Dragon Quest Heroes 2 : un mélange réussi de Dynasty Warriors et de Dragon Quest

Par posté le 12 mai 2017

Spin-off de Dragon Quest, Dragon Quest Heroes un jeu d’action qui s’inspire de la franchise Dynasty Warriors, et qui a d’ailleurs été développé par le même studio.

dragon quest heroes 2

Dragon Quest est une série à succès qui réussit à tracer son chemin en Asie et, dans une moindre mesure, dans nos contrées. Dès lors, les développeurs ont tenu à développer une autre série spin-off de la première : Dragon Quest Heroes. Le premier opus avait été un succès grâce à un savant mélange d’action et d’éléments propres aux jeux de rôles. Très proche d’un Dynasty Warriors en ce qui concerne les combats, le titre a tout de même réussi à s’en dissocier. Pour preuve, les personnages dont on doit l’esthétisme à Akira Toryama et qui renvoient à des têtes bien connues des fans de Dragon Ball.

Un début tonitruant

Le joueur n’aura pas le temps de s’ennuyer avec ce Dragon Quest Heroes 2 puisque dès les premiers instants du jeu, il sera confronté à une kyrielle de monstres. Le concept du titre saute donc directement aux yeux et rappelle rapidement Dynasty Warriors, soit le chef de file des jeux de type Muso. Il est question d’affronter une kyrielle d’ennemis parmi lesquels on retrouve bon nombre d’unités faibles et qui ne demanderont qu’un ou deux coups pour mourir. A l’inverse, ces hordes d’adversaires comprendront aussi des boss contre qui il faudra faire preuve de persévérance.

Dans Dragon Quest Heroes 2, les ennemis volent dans tous les sens suite aux coups portés par le joueur et très vite la confusion règne. En effet, si les graphismes et l’aspect esthétique des personnages sont de bonne facture, encore faut-il pouvoir les distinguer. Lors des combats, les héros de l’aventure devront frapper et lancer des sorts le plus vite possible tandis que les ennemis afflueront par dizaines. Et entre les coups donnés, les sorts lancés et les ennemis se rassemblant autour des héros, l’action devient très vite illisible et demande un effort de concentration pour déceler qui fait quoi.

dragon quest heroes 2 b

Outre ce problème de lisibilité, les combats restent assez funs et plaisants. Ils demanderont même un certain degré de maîtrise afin de causer le plus de dégâts possible tout en restant suffisamment faciles à intégrer pour les débutants. Au programme, différents types de coups, des combos, et bien sûr, de sorts. A cela s’ajoute la possibilité de passer en mode “Haute Tension”, ce qui offre au personnage l’opportunité de cogner frénétiquement son adversaire sans pour autant prendre de dégât et sans perdre de points de magie. Pour y accéder, il suffit de remplir une jauge en prenant des coups et surtout, en frappant ses adversaires.

Enfin, un autre point vient pimenter les batailles : au cours des combats, le personnage principal peut choisir de se transformer en monstre. Ce qui fonctionne plutôt bien étant donné que ces monstres sont très utiles dans ce Dragon Quest Heroes 2 pour prendre l’avantage lors d’une joute. D’ailleurs, il est aussi possible de les prendre comme compagnons d’armes afin qu’ils vous aident à remporter la victoire.

Néanmoins, les héros n’auront pas toujours besoin de monstres pour s’adjuger la victoire puisqu’ils pourront changer de spécialité selon leur bon vouloir afin de bénéficier d’un autre type d’équipement et de capacités différentes. D’ailleurs, les joueurs devront s’habituer au système de points de compétences s’ils veulent développer la force de leurs personnages.

En somme, force est de constater que les développeurs du titre ont eu la bonne idée d’affiner le gameplay afin de diversifier les combats.

Une guerre comme trame de fond

dragon quest heroes 2 c

Le prétexte des nombreux combats qui poussent les personnages à se battre n’est autre que celui d’une guerre entre deux royaumes, Nautys et Dunis. Les personnages principaux, Lazare et Thérésa, se retrouveront pris dans ce conflit lors d’une attaque surprise menée par l’une de leur connaissance. Cette histoire plaisante devrait occuper les joueurs entre 20 et 25 heures, soit une durée de vie satisfaisante pour un jeu de ce type.

D’ailleurs, les fans de la licence Dragon Quest ne seront pas dépaysés puisqu’ils pourront rencontrer des têtes bien connues comme Torneko ou encore Maribel.

Loufoques, drôles et visuellement réussis, les personnages renvoient directement à l’oeuvre d’Akira Toryama, l’auteur du manga Dragon Ball en charge de la partie graphique du titre. Cela se ressent aussi sur les décors puisqu’on a littéralement l’impression de se balader dans un manga. Par contre, les environnements sont tout de même un peu vides et comprennent régulièrement des murs invisibles, bloquant la progression des héros, ce qui provoquera une certaine frustration.

Autre défaut, la bande-son qui, composée de chansons qui ne cessent de se répéter de minute en minute, deviendra lassante à certains moments à tel point que l’on hésitera à couper complètement le son de son téléviseur.

dragon quest heroes 2 d

Enfin, précisons que le titre présente aussi un mode multijoueur qui offre la possibilité de participer aux missions de la trame principale en coopération en ligne. Les joueurs peuvent également prendre part aux “Dédales” qui consistent à enchaîner les affrontements afin d’obtenir des butins et de l’argent.

Dragon Quest Heroes 2 s’avère donc être un jeu complet à réserver aux fans de beat’em all et de la série.

Les + :

- Des graphismes de qualité
- Des combats demandant un certain niveau de maîtrise
- La possibilité de se servir des monstres comme compagnons ou en les incarnant
- Accessible pour les néophytes
- Les retrouvailles avec d’anciens personnages de la série

Les – :

- Les musiques redondantes
- Les décors un peu vides
- Le manque de lisibilité lors des combats
- Le côté répétitif propre à ce type de jeux

Conclusion

Spin-off de la série principale Dragon Quest, les Dragon Quest Heroes possèdent des arguments à faire valoir et c’est une nouvelle fois le cas avec ce deuxième épisode. S’il n’est pas dénué de défauts pour autant (les décors sont régulièrement vides et les combats sont souvent illisibles), le jeu n’en reste pas moins fun. On y retrouve un mélange d’action à la sauce Dynasty Warriors et d’éléments RPG comme la possibilité de modifier la spécialité des héros ou encore de leur attribuer des points de compétences. Ce Dragon Quest Heroes 2 est donc un bon cru qui est surtout à conseiller aux fans de Muso.

Content Generator @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>