Le premier micro-ordinateur vendu aux enchères le 11 juin

Par posté le 12 mai 2017

Le premier micro-ordinateur de l’histoire, un Micral N., sera vendu aux enchères le 11 juin prochain au château d’Artigny, près de Tours, a-t-on appris jeudi auprès du commissaire-priseur en charge de la vente.

micral

Conçu en 1972, ce micro-ordinateur est “l’un des cinq derniers exemplaires connus de cet appareil historique, recensés sur terre”, a expliqué à la presse le commissaire-priseur Aymeric Rouillac.

“Le Micral a donné des idées aux Américains. En 1975, l’IBM 5100 dépasse le cadre des entreprises et arrive dans les foyers. En 1977, sort le premier micro-ordinateur conçu par Steve Jobs, l’Apple II. Le Micral N. est à l’origine de cette nouvelle conception de l’informatique”, a souligné le commissaire-priseur.

“Cet ordinateur est exceptionnel car il est le premier à utiliser un micro-processeur. Il avait la mémoire et la capacité des ordinateurs de l’époque qui avaient, eux, la taille d’une pièce (de bureau, ndlr) ou, au mieux, de tout un pan de mur”, a expliqué à la presse Roma Maireau, l’une des étudiantes en master histoire de l’art à l’université François Rabelais qui a effectué des recherches sur l’appareil.

Le créateur du Micral est un Français aujourd’hui âgé de 72 ans, François Gernelle. En 1972, l’entreprise R2E dont il est salarié reçoit une commande de l’INRA qui fournit le budget nécessaire pour fabriquer l’appareil. En juin 1973, la revue américaine Byte invente le mot “microcomputer” pour baptiser le fameux Micral dont plus de 90 000 exemplaires ont été fabriqués dans différentes versions.

“Les 260 millions d’ordinateurs qui ont été vendus à travers le monde en 2016 dérivent tous du modèle de la micro-informatique élaborée par R2E pour le Micral N”, a fait valoir M. Rouillac, regrettant que les entreprises françaises n’aient pas à l’époque accordé davantage de confiance à cette invention française.

Quelle mise à prix pour ce micro-ordinateur “historique”? “Le prix de vente des premiers Apple se situe entre 300.000 et 600.000 dollars mais Micral n’a pas la notoriété d’Apple”, a reconnu le commissaire-priseur. D’où, en accord avec le propriétaire, “une mise à prix de 20 000 €. Et on s’attend à de belles surprises car il s’agit bien d’une pièce d’histoire”, a estimé Me Rouillac.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>