En l’espace de 5 mois, seulement 2 millions d’utilisateurs de cartes prépayées se sont identifiés auprès de leur opérateur.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Le constat n’est pas très reluisant pour le gouvernement fédéral, qui avait annoncé au lendemain des attentats du 22 mars un vaste programme d’identification des propriétaires de cartes SIM prépayées. Une démarche qui visait à lutter contre le terrorisme.

En l’espace de cinq mois, seulement 2 millions d’utilisateurs de cartes prépayées ont été identifiés en Belgique. Les autorités et opérateurs devront encore identifier 1,6 million de propriétaires de carte SIM au cours des 28 prochains jours.

Rappelons que, légalement, les propriétaires de cartes SIM prépayées sont obligés de s’identifier auprès de leur opérateur ou via le site http://www.identification-cartesprepayees.be/.

En dépit des efforts, le régulateur des télécoms, l’IBPT, estime qu’1,2 million de cartes SIM pourraient ne pas avoir été identifiées à la date du 7 juin prochain.

A cette date, les cartes SIM dont les propriétaires n’auront pas été formellement identifiés seront automatiquement désactivées. Leurs propriétaires ne pourront plus passer d’appels, envoyer de SMS ou surfer sur Internet.