1,6 million de cartes SIM doivent encore être identifiées en Belgique

Par posté le 10 mai 2017

En l’espace de 5 mois, seulement 2 millions d’utilisateurs de cartes prépayées se sont identifiés auprès de leur opérateur.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Le constat n’est pas très reluisant pour le gouvernement fédéral, qui avait annoncé au lendemain des attentats du 22 mars un vaste programme d’identification des propriétaires de cartes SIM prépayées. Une démarche qui visait à lutter contre le terrorisme.

En l’espace de cinq mois, seulement 2 millions d’utilisateurs de cartes prépayées ont été identifiés en Belgique. Les autorités et opérateurs devront encore identifier 1,6 million de propriétaires de carte SIM au cours des 28 prochains jours.

Rappelons que, légalement, les propriétaires de cartes SIM prépayées sont obligés de s’identifier auprès de leur opérateur ou via le site http://www.identification-cartesprepayees.be/.

En dépit des efforts, le régulateur des télécoms, l’IBPT, estime qu’1,2 million de cartes SIM pourraient ne pas avoir été identifiées à la date du 7 juin prochain.

A cette date, les cartes SIM dont les propriétaires n’auront pas été formellement identifiés seront automatiquement désactivées. Leurs propriétaires ne pourront plus passer d’appels, envoyer de SMS ou surfer sur Internet.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Un commentaire

  1. Maarki

    10 mai 2017 at 17 h 00 min

    Eh quoi? s’ ils désactivent la ou les cartes?
    Grand bien leur fasse, hein!
    Perso, je ne recharge plus ma carte de téléphone…et à chaque fois qu’il sonne c’est pour m’annoncer de mauvaises nouvelles (je n’ai que des créanciers qui me contactent pas un seul recruteur…)!
    J’ai décidé que lorsque ma carte sera désactivée…je revendrai mon gsm, mangerai le pognon que j’en tirerai et point!
    On ne pourra plus me joindre téléphoniquement et puis? C’est comme ça!
    Etant donné que cela fait pratiquement trois ans que je cherche du travail et que je n’en trouve pas…je ne vois pas pourquoi je devrais continuer à financer la téléphonie belge …surtout en regard de mes revenus de chômeuse…c’est un luxe que je ne peux plus me permettre et cette désactivation sera le bon prétexte pour tout couper!

    Avantages :
    -ne risque pas de souffrir d’un cancer du cerveau
    -perdre mon temps en conversations stériles
    -économie de la recharge de 10 ou 15€
    -gain de la revente du gsm
    -changement chez un fournisseur étranger
    -…

    A bien le bonsoir, cher gouvernement !

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>