Test – Just Cause 3 Gold Edition : 3 DLC et des bonus au menu de la version complète

Par posté le 8 mai 2017

Avalanche Studios remet le couvert avec Just Cause 3 Gold Edition. Rico Rodriguez repart donc à l’aventure pour se frotter à un dictateur au sein d’un monde ouvert dans une édition qui regroupe l’ensemble des DLC sortis à ce jour. Misant avant tout sur le fun, le titre se veut, comme ses prédécesseurs, jouissif, bourrin et surtout, sans prise de tête.

just cause 3 gold edition

La franchise Just Cause se caractérise par un monde ouvert dans lequel l’agent Rico Rodriguez devra se défaire d’un dictateur sur une île paradisiaque. Très vite catalogué comme “GTA-Like”, Just Cause se différencie tout de même de la série de Rockstar, et ce notamment par son côté plus décomplexé. La série d’Avalanche Studios a est en effet parvenue à tirer son épingle du jeu avec la liberté de déplacement du héros et des objectifs sans prise de tête. La saga des Just Cause n’est pas pour autant exempte de défauts puisque d’épisode en épisode, force est de constater que la variété des missions, tout comme les trames scénaristiques, ne font pas partie des points forts de la série.

Si la franchise n’intègre pas encore la liste des jeux mainstream, chaque nouvel opus arrive tout de même à convaincre de plus en plus d’adeptes, à l’image de Just Cause 3 qui a accusé de très bonnes ventes à sa sortie.

Cette version “Gold” disponible sur PS4 et Xbox One souhaite donc convaincre les fans de TPS qui n’auraient pas encore succombé à la sortie de l’édition classique. Elle reprend les DLC Bavarium Sea Heist Pack, Sky Fortress Pack et Mech Land Assault. A cela s’ajoutent des véhicules et des armes : le Combat Buggy, le Rocket Launcher Sports Car, le Mini-Gun Racing Boat, le Capstone Bloodhound RPG et le Final Argument Sniper Rifle.

On prend les mêmes et on recommence

just cause 3 gold edition 2

Les open-world ont la cote puisqu’on ne compte plus les jeux qui profitent de ce concept. Just Cause a donc logiquement misé sur ce filon et le troisième opus ne fait pas exception à la règle avec l’île de Medici entièrement accessible dès les premières heures de jeu.

D’ailleurs, Just Cause 3 Gold Edition reprend les ingrédients qui ont fait le succès de la franchise. Rico débarque donc dans sa contrée natale afin de renverser un dictateur. Au programme, notre héros intrépide devra se coltiner de nombreuses reconquêtes de territoires. Pour y parvenir, il devra mitrailler à tout-va les ennemis se dressant sur sa route et détruire bon nombre d’objectifs dans des décors de bonne facture.

Comme pour le précédent volet, Rico aura donc le choix entre les libérations de territoires, les défis et les missions de la trame principale. Au cours de cette dernière, notre héros rencontrera des personnages stéréotypés à l’image de l’antagoniste principal, Sebastiano Di Ravello, un dictateur qui ne fait pas dans le sentiment et qui dirige l’île d’une main de fer. L’histoire est donc des plus banales mais la renommée de la franchise n’a jamais reposé sur l’originalité de ses trames scénaristiques mais plutôt sur son gameplay fun et décomplexé.

Gameplay bourrin et explosif

just cause 3 gold edition3

La liberté de mouvement et la force destructrice de Rico constituent, une fois encore, l’intérêt de ce troisième opus. Que ce soit au cours des missions de la trame principale ou encore lors de la capture de territoires, Rico pourra utiliser de nombreuses armes (mitraillette, lance-roquettes…) et mettre à profit différents véhicules (bateau à voile, hélicoptère, camion…) pour se défaire de ses ennemis.

A côté des fusillades et autres destructions, le joueur pourra s’adonner à des défis plutôt réussis parmi lesquels des courses contre la montre en voiture, hélicoptère, etc. Ces défis permettent d’engranger des points, points qui peuvent être investis dans différents ajouts et améliorations. Par exemple, Rico peut augmenter le nombre de grenades maximum qu’il peut porter ou encore améliorer la précision de sa visée. De quoi renforcer la durée de vie du titre déjà conséquente puisqu’il faut tabler sur 20 à 25 heures pour terminer l’aventure.

Des DLC fidèles à l’esprit du jeu

Les missions des DLC sont du même acabit que celles disponibles dans la version de base : il s’agit de détruire des objectifs tout en dézinguant les soldats ennemis, le tout saupoudré de quelques menues nouveautés. D’ailleurs, si les DLC allongent la durée de vie de Just Cause 3 de quelques heures, ils reprennent également les défauts du titre que sont la répétitivité des missions et un scénario anodin.

Les bonus présents dans cette “Gold Edition” ajoutent eux aussi une dose supplémentaire de fun puisqu’il est par exemple possible de dévaler dans un commissariat avec le Combat Buggy en tirant sur tout ce qui bouge. Le Wingsuit qui a fait son apparition dans le troisième volet est aussi l’un des grands gagnants de cette “Gold Edition” : il se voit doté de nouvelles fonctionnalités via le DLC “Sky Fortress”. Pas de quoi révolutionner le contenu originel de Just Cause 3 mais ces petits ajouts constituent tout de même de bonnes idées.

Au final, Just Cause 3 Gold Edition reste un opus à recommander à tous les fans de FPS décomplexés où règne une totale liberté de mouvement.

Les + :

- Des beaux graphismes
- Liberté de mouvement
- De nombreux véhicules et autres moyens de transports à contrôler
- Du fun à l’état pur
- Une belle durée de vie renforcée par les DLC

Les – :

- Une bande-son à revoir
- La répétitivité des missions
- Le scénario banal
- Absence de mini-carte
- Intelligence artificielle pas au point

Conclusion

Just Cause 3 Gold Edition s’adresse donc à tous ceux qui n’auraient pas succombé au titre lors de sa sortie en version classique. Les autres découvriront un soft dont le succès repose sur la liberté de mouvement offerte dès les premiers instants du jeu puisqu’il est possible de parcourir l’ensemble de l’île dès le départ. Les DLC et les packs d’armes/véhicules enrichissent un titre déjà très bon. Cependant, on regrette de retrouver dans ces contenus additionnels les défauts qui entachaient déjà le titre de base, à savoir un scénario banal et une certaine répétitivité en ce qui concerne les missions.



15/20


Content Generator @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>