Tamagotchi, Talkie-Walkie, Nokia 3310 : le rétro fait un retour en force

Par posté le 23 avril 2017

Le rétro est de nouveau tendance : téléphones, consoles de salon et bien d’autres objets qui ont connu leur heure de gloire dans les années 90 font aujourd’hui leur grand retour et retrouvent, parfois de manière surprenante, leur public.

Le Nokia 3310

3310

Fort d’un succès mondial (126 millions d’unités vendues), le Nokia 3310 reste l’un des téléphones les plus mémorables qui soient. Il s’est forgé une solide réputation auprès des consommateurs grâce au jeu “Snake II” qui a rendu addictif bon nombre de joueurs mais aussi grâce à son extrême solidité.

HMD Global a décidé de remettre le produit sur le devant de la scène mais en y ajoutant quelques modifications. Au menu, plus d’écran LCD noir et blanc mais un affichage couleurs, une nouvelle interface et un appareil photo au dos de l’appareil.

En précommande sur de nombreux sites de vente au prix de 59€, l’appareil devrait être commercialisé avant le mois de juin prochain.

La NES Mini

nes-mini-classic-620x412

La NES est, à n’en pas douter, l’une des consoles les plus emblématiques de Nintendo. Elle doit son attrait à des jeux comme Super Mario Bros ou encore aux premiers Zelda. Sortie à la fin des années 80 en Europe, la console a connu un succès important puisqu’on dénombre plus de 60 millions de consoles vendues à ce jour.

Pourtant, l’annonce de la réédition de la mythique NES a tout de même constitué une surprise pour bon nombre d’observateurs. La surprise fut tout aussi importante lorsque les différents vendeurs ont été contraints d’afficher “Out of Stock” sur la vitrine de leur boutique. Si depuis, certains ont pu se réapprovisionner, sachez que la NES Classic Mini n’est désormais plus produite et que les pièces encore en vente sont les dernières disponibles.

Comme son nom l’indique, cette réédition a été conçue dans un format mini. A la différence de l’originale, elle comprend 30 classiques du jeu vidéo sortis à l’époque. Il est en revanche impossible de jouer avec des cartouches de jeu ou d’utiliser les manettes originales.

Commercialisée au prix de 59€, elle reste très difficile à dénicher.

Le Tamagotchi

maxresdefault-620x348

Apparu au Japon pour la première fois en 1996, le Tamagotchi a rapidement trouvé son public. Ce gadget demandait à son propriétaire de s’occuper d’un animal de compagnie virtuel. Si cela n’était pas fait correctement, l’animal mourrait purement et simplement.

L’utilisateur devait donc prendre le temps de le nourrir, de le laver et même de le soigner afin d’atteindre son objectif : empêcher que la créature ne décède.

En ce qui concerne l’appareil, il se présentait sous la forme d’un porte-clés et était pourvu d’un écran en noir et blanc.

Le concept a fait son grand retour en 2017 avec la commercialisation d’un modèle “mini” au Japon, vendu une quinzaine d’euros en magasin, célébrant le vingtième anniversaire du produit.

Il est possible de les commander via Amazon Japan au prix de 16€.

Megadrive Mini

megadrive

Après la NES, c’est une autre console rétro qui fait son retour : la Megadrive. Sortie au tout début des années 90 dans nos contrées, la Megadrive originelle s’est écoulée à plus de 40 millions d’exemplaires. La console de salon doit la majeure partie de son succès à l’Europe et aux USA puisqu’elle y a reçu un meilleur accueil qu’au Japon. En cause, la NES qui s’accaparait de nombreuses ventes en Asie.

En 2017, Sega espère tirer à nouveau profit de sa console comme l’a fait Nintendo avec sa NES il y a quelques mois. Le principe est sensiblement le même : la console est rééditée dans un plus petit format que la version originelle mais présente un design identique. Elle intégrera aussi un panel de jeux parmi lesquels on devrait dénombrer plus de 40 classiques de l’époque comme Sonic The Hedgehoc, Castle of Illusion ou encore Street of Rage II. Par contre, contrairement à la NES Classic Mini, la réédition de la Megadrive est pourvue de manettes sans fils et est compatible avec les cartouches d’époque.

Elle sera proposée à la vente à partir du 15 septembre au prix de 89,99€. En attendant, il est possible de la précommander et de bénéficier d’une ristourne de 10€.

Furby

Furby Connect

Furby est un robot en peluche qui a connu son heure de gloire à la fin des années 90. Tout comme pour le Tamagotchi, le propriétaire devait prendre soin du petit animal qui présentait la particularité d’être animé. Mais l’attrait des Furby reposait surtout sur sa capacité à enregistrer des phrases et à réagir à des interactions.

On devait cette “prouesse” à des capteurs sonores et sensitifs qui permettaient à la peluche de réagir d’une façon ou d’une autre quand on la touchait ou lorsqu’on lui parlait. Le produit a aussi eu beaucoup de succès dans nos contrées grâce à sa faculté de comprendre la langue française.

Née en 1998 chez la société américaine Tiger Electronics, le robot-peluche aura attendu 2016 pour faire son retour chez Hasbro. La nouvelle version, Furby Connect, est un modèle connecté et est compatible avec un smartphone. Il est donc possible d’interagir avec son Furby par le biais d’une application dédiée.

Le Furby de nouvelle génération est vendu entre 60 et 70€ sur le web.

Le Talkie-Walkie

Xiaomi-mijia-talkie-walkie-4

Si les Talkies-Walkies ont été développés en 1937, c’est lors de la Seconde Guerre mondiale qu’ils sont devenus incontournables. A l’époque, ils offraient un excellent moyen de communication.

Après l’armée, c’est le grand public qui a pu en profiter avant de voir les plus jeunes s’emparer de la version jouet. Il fut alors commercialisé dans des coloris différents et il permettait à son propriétaire de communiquer avec d’autres ayant succombé à cette mode.

Aujourd’hui, c’est Xiaomi, par l’intermédiaire de sa branche Mijia, qui a remis en selle les Talkies-Walkies. Disponibles en Chine à 35 dollars, ils n’ont pas encore réinvesti l’Europe.

View-Master

viewmaster

Commercialisé pour la première fois dans les années 30, le View-Master permettait de visionner des images en stéréoscopies. Il suffisait à son propriétaire d’actionner des petits disques afin de faire défiler des clichés, le mécanisme très simple à enclencher a très vite rencontré un vif succès.

A un tel point qu’en 2015, le View-Master se voit doté d’une seconde jeunesse sous la forme d’un casque de réalité virtuelle produit par Mattel. Et en avril 2017, le fabricant dévoile une nouvelle version de son casque. Celle-ci intègre notamment un port jack, ce qui offre à son utilisateur la possibilité de s’immerger pleinement dans un monde virtuel puisqu’il est possible de connecter des écouteurs au casque.

Le View-Master 2017 est attendu à l’automne prochain au prix de 40 dollars.

Content Generator @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>