Test – Fast RMX : un jeu de course à la Wipeout sur Switch

Par posté le 19 avril 2017

Passé presqu’inaperçu dans le line-up de lancement de la Switch, Fast RMX fait pourtant partie des meilleurs titres actuellement disponibles sur la plate-forme.

fast rmx

Lorsqu’on pense à la Switch, on songe bien sûr à Zelda : Breath of the Wild et 1-2 Switch, mais pas forcément à Fast RMX, un jeu de course futuriste développé par un petit studio de développement allemand et sorti exclusivement sur l’eShop. Le jeu de Shin’en a pourtant plus d’un atout à faire valoir. A commencer par le fait qu’il s’agit à l’heure actuelle du seul représentant du genre sur la plate-forme, mais aussi de l’un des seuls jeux de course futuristes sortis sur une console de salon au cours des 5 dernières années. Car outre WipeOut et F-Zero, les consoles de jeu n’ont plus accueilli de vrai bon jeu de course futuriste depuis… Xtreme G (Nintendo 64) et Quantum Redshift (Xbox) !

Dans ce contexte, et même s’il n’apporte rien de vraiment neuf, on ne pouvait qu’accueillir à bras ouverts ce Fast RMX, qui se révèle être la vraie bonne surprise de ce line-up de lancement de la Switch face à un Breath of the Wild qu’on savait déjà excellent.

Vous l’aurez compris, le principal défaut de Fast RMX est son manque d’originalité. Les développeurs du jeu se sont clairement inspirés des classiques du genre. Une approche difficilement critiquable dans la mesure où il s’agit d’un petit studio de développement qui n’a pas forcément les moyens de rendre plusieurs maquettes d’un seul et même projet. La bonne nouvelle, c’est que Fast RMX n’en reste pas moins un très bon jeu de course futuriste, fun, exigeant et qui propose suffisamment de contenu pour vous tenir scotché à votre console durant des heures.

fast rmx 2

Dès les premières minutes de jeu, on (re)découvre des sensations qu’on pensait ne plus jamais connaître au volant d’un véhicule qui file à toute allure sur des pistes sinueuses, en plein désert ou en pleine tornade. Le gameplay de Fast RMX est incroyablement nerveux mais aussi très exigeant. Passé les premières compétitions, on se rend compte que le titre imaginé par Shin’en est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Car outre les déplacements latéraux, le joueur doit également gérer son turbo, et les différents boosts positionnés stratégiquement sur la piste – en n’oubliant pas de changer la couleur de son turbo pour bénéficier d’une accélération prodigieuse en passant dessus. A cela s’ajoutent différents obstacles et “événements” qui viendront perturber la course, et rendront encore plus ardue la victoire. Si les premiers tracés sont étonnamment faciles à boucler, on se rend très vite compte qu’il faudra parfois recommencer plusieurs fois une course pour espérer décrocher une médaille dans chaque coupe de la carrière. Comme Mariokart, Fast RMX propose différentes “coupes” réparties selon les performances des véhicules, avec un niveau de difficulté qui grimpe en fonction de la vitesse.

Outre un mode solo, le jeu propose également un mode multijoueur plutôt efficace, qui manque toutefois de diversité au niveau des modes de jeu. Vu le prix du jeu sur l’eShop, difficile de trouver quoi que ce soit à redire – après tout, il ne s’agit pas d’un titre vendu 60€ en magasin ! -, mais nous aurions certainement apprécié un peu plus de diversité au niveau du gameplay. Ceci étant dit, les tracés et environnements sont assez nombreux pour vous tenir scotché à votre pad durant des heures. Outre la diversité des environnements, on apprécie aussi le fait que certains tracés subissent des conditions météorologiques extrêmes qui modifient sensiblement la conduite. En revanche, on regrette le manque relatif de vie dans ces environnements, qui manquent d’un certain authentisme.

fast rmx 3

Pour le reste, les sensations sont là, la bande sonore est très efficace et les graphismes en mettent plein les yeux, avec de superbes effets visuels et de jolis effets d’accélération à 60 images par seconde. Le petit plus : les développeurs ont été jusqu’à intégrer un mode multijoueur à quatre en écran splitté, qui devrait réjouir les amateurs de home party.

Les +

- De jolis graphismes
- Le multijoueur à quatre sur un seul écran
- La diversité des décors
- De bonnes sensations
- Un petit prix (20€)

Les -

- Peu de modes de jeu
- Un certain manque d’originalité

Conclusion

Fast RMX est sans aucun doute l’une des plus belles surprises du line-up de lancement de la Switch. Dans la veine des WipeOut et autres F-Zero, Fast RMX est un excellent jeu de course futuriste, nerveux et technique, qui se caractérise surtout par ses jolis graphismes et son mode multijoueur à quatre sur un seul écran. S’il manque d’originalité, et ne propose que peu de diversité au niveau des modes de jeu, Fast RMX n’en reste pas moins l’un des meilleurs représentants du genre et un incontournable de la Switch, qui a en outre le mérite d’être proposé à un prix très compétitif (20€).

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>