10 gadgets qui ont marqué notre enfance

Par posté le 16 avril 2017

Les années 90 ont vu naître de nombreuses technologies et gadgets. A l’heure où le rétrogaming et le vintage font un retour en force, petit tour d’horizon des gadgets qui ont marqué toute une génération.

Le Gameboy

original

La console portable de Nintendo est sortie en 1989 au Japon. Elle n’est apparue qu’en 1990 sur le marché européen et a connu un énorme succès. Quelques années plus tard, en 1998, c’est la version Color qui sort. Les deux ont été vendues à plus 118,69 millions d’exemplaires à travers le monde, dont 42,16 millions rien qu’ en Europe.

Bien que la production ait été stoppée en 2003, la version Classic reste encore très populaire aujourd’hui, notamment pour les amateurs de rétrogaming.

Le Tamagotchi

maxresdefault

Né de la contraction des mots « œufs » et « montre » en japonais, le Tamagotchi est né en 1996 au Japon et a été créé par la firme nippone Bandai. Le gadget consistait à garder en vie un petit animal virtuel de compagnie. Le but du jeu était de le nourrir, de le laver et de le soigner pour qu’il reste en vie le plus longtemps possible. L’œuf Tamagotchi possédait un petit écran en noir et blanc, très limité qu’on pouvait porter en porte clé. En 2004, une version connecté est sortie, celle-ci permettait des connexions entre plusieurs Tamagotchis.

En 2017, les Tamagotchis ont fait leur grand retour en l’honneur des 20 ans des animaux de compagnie virtuels.

Le Walkman

sony-original-walkman-tps-l2.0

Les baladeurs sont nés en 1979, mais le terme Walkman a pris le dessus pour qualifier ce genre d’accesoire lorsque Sony a sorti sa collection de baladeurs. Ce petit lecteur cassette (ou CD), permettait d’écouter des musiques enregistrées sur cassettes audio et de se balader avec ses chanteurs préférés dans les oreilles. L’écoute se faisait via des écouteurs ou un casque.

Les baladeurs Walkman ont été très populaires chez les jeunes et les moins jeunes, se vendant à plus de 220 millions d’exemplaires à travers le monde.

L’iMac color

iMac_3q

L’iMac G3 est le premier modèle d’ordinateur personnel tout-en-un, conçu et produit par Apple Inc. Une énorme évolution à l’époque, puisqu’il se résume à un simple écran de 15 pouces dans un seul et même boitier. Sortie en août 1998, le modèle était transportable grâce à sa poignée intégrée.

Processeur de 233 MHz, d’une mémoire vive de 128 Mo et d’un disque dur de 4 Go, l’iMac G3 s’est vendu à 278 000 exemplaires dans les 6 première semaines et à 800 000 avant la fin de l’année 1998. Il était l’un des tous premiers à intégrer le port USB. L’une des meilleures ventes dans l’histoire d’Apple. En 1999, l’ordinateur était disponible dans une myriade de couleurs. Sa production s’est arrêté en 2003.

La MegaDrive

Sega-Genesis-Mk2-6button

Cette console de jeux vidéo est sortie en 1988 au Japon. Elle n’atteint toutefois l’Europe qu’en 1990. Commercialisée par Sega, la console connait un énorme succès, comme sa concurrente directe la NES. L’atout de Sega est son expérience dans les jeux pour les salles d’arcade, d’ailleurs c’est grâce au portage du jeu vidéo d’arcade Sonic que la MegaDrive va connaitre son succès.

En fin de course, en 1997, la console a été vendue à près de 40 millions d’exemplaires dans le monde, dont 6,9 millions en Europe et marque le plus gros succès de Sega. Mais son histoire ne s’arrête pas là. La MegaDrive a connu beaucoup de rééditions notamment dans les années 2010 et elle remporte toujours un gros succès chez les amateurs de rétro gaming.

Pour les nostalgiques, AtGames va sortir la MegaDrive Mini cette année, dans son design original.

Furby

furby-1998

Dans le domaine des jouets, on retrouve le Furby. Ce petit robot en peluche qui ressemblait à un oiseau obèse avait la particularité d’être animé. Le but était de prendre soin de cette petite boule de poils, comme pour son cousin éloigné, le Tamagotchi.

Le Furby était une petite révolution puisqu’il pouvait enregistrer de nombreuses phrases et réagir à des interactions extérieures. En effet, plus on lui parlait, plus il communiquait. Il avait des capteurs sonores et sensitifs qui lui permettaient de réagir lorsqu’on le touchait ou qu’on lui parlait. Les Furbies pouvaient également communiquer entre eux grâce au langage « Furbish ». Un vrai petit animal de compagnie bien moins contraignant qui était une bonne alternative pour les parents.

Développé par la société américaine Tiger Electronics, le Furby est né en 1998. Il a connu plusieurs années de succès et a été racheté par la société Hasbro qui continue d’en produire. En 2016, une version connectée des Furbies a vu le jour qui permet d’interagir avec grâce à un smartphone.

Le Beeper

beeper

Le Beeper est un petit appareil de radiomessagerie qui consiste à un service d’envoi de messages par ondes radio. Les messages envoyés peuvent être des numéros ou de très courts textes. Introduit dans les années 60 aux États-Unis, le Beeper connaitra son apogée dans les années 80 et 90. Ce type de messagerie était unidirectionnelle. Celui qui recevait le message ne pouvait pas répondre via le récepteur, il devait utiliser un autre moyen de communication.

Talkie-Walkie

2pcs-Kids-Portable-Handheld-Mini-Intercom-font-b-Walkie-b-font-font-b-Talkie-b-font

Créés en 1937 par un canadien, les Talkies-Walkies ont d’abord été un excellent moyen de communication pendant la Seconde Guerre mondiale. La communication pouvait se faire dans les deux sens, à l’inverse des beepers, il suffisait d’appuyer sur un bouton pour transmettre son message.

Il a été par la suite disponible au grand public puis destiné aux enfants en tant que jouet. Désormais en plastique avec des magnifiques couleurs, le Talkie-Walkie pour enfant permettait aussi de communiquer avec ses amis qui en possédaient également un selon une fréquence radio.

Mijia, une branche de Xiaomi, a ressorti une nouvelle version des Talkies-Walkies, appelés sobrement « Mijia Talkie-Walkie » dans un look blanc très simple. Pour l’instant uniquement disponible en Chine et dans les boutiques en ligne, l’ancêtre des GSM est disponible pour à peu près 35 dollars.

Appareil photo jetable

KODAK DESCARTAVEL COM FLASH

Alors que les premiers appareils photos sont apparus au 19ème siècle, les appareils photos jetables ont marqué toute une génération. Prêts à l’emploi, ils sont apparus dans les années 80, avec une variante imperméable pour prendre des photos dans l’eau. Transportable facilement et à un prix accessible, les premiers appareils photos jetables permettaient d’immortaliser des souvenirs sur papier glacé facilement. Ils ont ensuite été dépassés par les appareils photos numériques sortis au milieu des années 90.

Nokia 3310

no

Le légendaire Nokia 3310, sorti fin de l’année 2000, est l’un des plus emblématiques GSM de ces dernières années. Vendu à plus de 126 millions d’exemplaires jusqu’à l’arrêt de sa production, il est l’un des téléphones les plus vendus au monde. Avec son écran LCD noir et blanc, ce téléphone a connu beaucoup de succès grâce au jeu « Snake II ». Un jeu mobile où un serpent devait ramasser des objets sans se mordre la queue. Il a connu plusieurs portages et est même disponible aujourd’hui sur smartphone dans son design d’antan. Sa popularité est aussi due à sa grande robustesse qui lui a permis d’avoir une grande communauté de fans sur Internet.


Une nouvelle version du Nokia 3310
est réapparu cette année. Dorénavant en couleur, avec un appareil photo et disponible dans différents coloris, le nouveau modèle joue clairement sur la fibre nostalgique des acheteurs…

Stagiaire chez Geeko et Belgium-iPhone.
Twitter : @JennMrtns

Articles similaires

2 Comments

  1. Oldstick

    16 avril 2017 at 12 h 12 min

    Dans les années 90,j’ai acheté un Sony CM-DX1000. Ce GSM pouvait communiquer par SMS mais cette fonction n’existait pas en Belgique. J’en ai parlé avec mon opérateur qui m’a rit au nez en m’assurant que cette technologie n’avait aucun avenir !

  2. mxe4

    17 avril 2017 at 10 h 45 min

    Sonic est avant tout la mascotte de Sega et n’a jamais été un jeu d’arcade. Il a été créé en réponse à Mario Bros et d’une autre aussi pour montrer les capacités
    de la Megadrive et des effets d’accélérations inédits à l’époque.

Réponse

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>