Disparition des frais de roaming : le guide pratique

Par posté le 15 avril 2017

Le 15 juin, les frais d’itinérance disparaîtront définitivement du paysage en Europe, pour le plus grand bonheur des voyageurs, qui pourront utiliser leur smartphone à l’étranger sans craindre de voir leur facture croître de manière alarmante.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

La disparition des frais de roaming – c’est à dire des fameux frais d’itinérance, qui étaient facturés en plus de l’abonnement aussitôt que l’utilisateur franchissait la frontière de son pays – a été actée par la Commission Européenne. Le 15 juin prochain, plus aucun frais de roaming ne sera facturé sur l’ensemble du territoire européen. Explications.

Les SMS / Go de surf / minutes d’appel utilisés à l’étranger seront-ils déduits de mon forfait ou facturés au même tarif qu’au tarif national?

Ils seront automatiquement déduits du forfait. Si un abonné consomme 1 Go de surf du 1er au 15 juillet en Belgique, et 1,5 Go supplémentaire du 15 au 30 juillet lors d’un séjour en Italie, ces 2,5 Go de surf seront déduits de son abonnement. Les minutes d’appel / SMS / Go en surplus seront facturés au même prix qu’en Belgique.

A partir de quand les frais de roaming disparaîtront-ils?

Officiellement, c’est la date du 15 juin qui a été arrêtée. Certains opérateurs prennent toutefois les devants. Orange, par exemple, supprimera les frais de roaming dès le 11 juin, tandis que Proximus les supprimera à partir du 12 juin. A l’heure actuelle, seul Scarlet ne propose déjà plus aucun frais de roaming.

Quels pays sont concernés?

Tous les pays de l’Union Européenne, auxquels viennent s’ajouter trois destinations : le Liechtenstein, la Norvège et l’Islande.

Il existe à côté de cela quelques particularités, propres à chaque opérateur en ce qui concerne les DOMTOM (Guadeloupe, Guyane française, Martinique), et les plus petits états, comme Gibraltar, le Vatican ou Monaco, qui ne font en théorie pas partie des pays couverts par cet accord.

Orange est l’opérateur qui a annoncé la plus grosse couverture à l’heure actuelle avec quelques exclusivités dont le Vatican et Monaco.

Quid du Royaume-Uni avec le Brexit?

A l’heure actuelle, la question ne se pose pas. Le Royaume-Uni fait officiellement toujours partie de l’Europe. Mais les choses pourraient évoluer puisqu’il s’agit d’un statut qui doit encore être défini. Il s’agit aujourd’hui de savoir si le Royaume-Uni aura les mêmes avantages que la Norvège ou l’Islande, ou entrera dans une catégorie différente.

Rien n’empêchera par ailleurs les opérateurs belges de négocier avec les opérateurs britanniques pour offrir un accès illimité au réseau à leurs abonnés.

Quels pays ne sont pas concernés?

La Suisse, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, l’Albanie, l’Ukraine, le Bélarus, la Russie, Andorre, les îles Féroé, la Géorgie, l’Arménie, la Macédoine, la Moldavie et les micro-états comme le Vatican ou Gibraltar.

Y a-t-il une limite d’utilisation à l’étranger?

Il s’agit de l’un des éléments qui doivent toujours être négociés par l’Union Européenne et les opérateurs. A l’heure actuelle, il y a encore des discussions sur le “fair use”, mais il n’y aurait à priori pas de limite de jours. La discussion porterait davantage sur une prédominance de l’utilisation au niveau national.

Concrètement, les opérateurs seraient chargés de contrôler la consommation de leurs abonnés dans le but d’éviter certains abus. Ils souhaitent ainsi éviter qu’un consommateur belge utilise une carte SIM roumaine offrant 20 Go de surf à un tarif préférentiel et utilise la majorité de ces données sur le territoire belge.

Quid des appels vers l’étranger?

Les appels internationaux resteront payants. Pareil pour les SMS. Appeler un numéro belge avec un numéro belge depuis l’Italie ne coûtera pas un euro de plus. En revanche, appeler un numéro français avec un numéro belge depuis la Belgique ou tout autre pays entraînera un coup supplémentaire.

Quid de l’appli favorite chez Proximus?

Les clients de Proximus pourront utiliser leur “appli favorite” sans limite d’utilisation à l’étranger.

Et pour les offres familiales?

Qu’il s’agisse de Tuttimus ou Orange Circle, les “packs” qui permettent aux membres d’une même famille de communiquer de manière illimité offriront également des forfaits illimités en Europe.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

4 Comments

  1. Vincent Kersten

    15 avril 2017 at 15 h 08 min

    Une connexion “permanente” style Waze (GPS sur SmartPhone) sera donc possible ?

    • bmx

      27 avril 2017 at 7 h 21 min

      Waze est une application, pas une connexion ;)
      Vous voulez dire que vous pourrez utiliser Waze et ses cartes qui nécessitent une connexion permanente au réseau data -> oui ;)

  2. Oldstick

    16 avril 2017 at 12 h 16 min

    Mes communications avec des lignes luxembourgeoises ne sont pas déduites de mon forfait SCARLET

  3. Pingback: Le 15 juin, les frais d'itinérance disparaissent en Europe | Connectés

Réponse

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>