A partir du 15 juin prochain, l’utilisation des données mobiles en dehors du territoire belge sera facturée au même prix par les opérateurs et cela, pour toute l’Union Européenne.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Dans les airs depuis longtemps, l’accord a été voté entre les institutions européennes et validé par le Parlement européen à Strasbourg. Dorénavant, aucun surcoût ne sera facturé pour l’utilisation des données mobiles en dehors du territoire pour lequel l’utilisateur a un abonnement et ce, dans tous les pays de l’Union Européenne.

Cette révolution en termes de téléphonie devrait se mettre en place pour la mi-juin, ce qui ne laisse pas beaucoup de temps aux opérateurs pour trouver une stratégie leur permettant de combler le manque à gagner.

Le souci est de savoir comment les opérateurs vont pouvoir supporter le coût de l’acheminement des communications hors-territoire sans augmenter les tarifs pour les consommateurs. C’est sur ce point que le vote final du Parlement européen a eu lieu : une limitation du coût à charge des opérateurs pour l’acheminement des communications. Un plafond a été défini dans un idée de tarifs de gros. Le prix d’un giga de données devrait ainsi diminuer jusqu’à 2,5 euros en 2022.

La nouvelle est une petite victoire pour les consommateurs, qui devaient jusqu’à présent payer d’importants frais d’itinérance lors de leurs voyages à l’étranger.

La suppression des frais d’itinérance devrait également avoir un lourd impact sur l’économie numérique européenne, les consommateurs étant davantage enclins à utiliser leur mobile à l’étranger grâce à la suppression de ces frais.