Chrysaor, un virus capable de pirater vos comptes WhatsApp, Facebook et Twitter

Par posté le 5 avril 2017

Découvert pour la première fois en Israël, le malware Chrysaor est un virus particulièrement agressif, capable de pirater et d’espionner vos comptes Facebook, WhatsApp et Twitter.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Rappelez-vous, il y a quelques mois de cela, la firme israélienne NSO Group avait découvert un virus informatique d’un nouveau genre qui exploitait trois failles de sécurité d’iOS pour permettre aux hackers de pirater l’iPhone de leurs victimes pour consulter leur historique de surf, télécharger leurs photos et installer divers logiciels espions sans même que celles-ci ne s’en rendent compte.

Apple avait rapidement réagi en déployant une mise à jour bloquant les failles de sécurité en question.

Aujourd’hui, le virus fait toutefois son grand retour, sous un nouveau nom. Renommé Chrysaor, le malware s’attaque cette fois aux smartphones Android.

Installé dans divers APK, abondamment partagés sur des sites de téléchargements illégaux et des boutiques d’applications alternatives, le logiciel serait capable de pousser très loin la surveillance de ses victimes en activant à distance l’appareil photo et le micro du smartphone, en espionnant les activités de l’utilisateur sur WhatsApp, Facebook et Twitter, et en récupérant des données confidentielles.

Selon Google, Chrysaor serait un virus particulièrement évolué, dans la mesure où il n’exploiterait pas de faille de sécurité majeure. Il serait également capable de s’autodétruire si jamais il venait à être repéré.

Le géant du web indique qu’aucune application mobile du Play Store n’a été contaminée pour le moment.

La majorité des appareils infectés par le virus seraient basés en Afrique et en Asie, avec un très haut taux de contamination enregistré en Israël, en Géorgie, au Mexique et en Turquie. Le virus aurait toutefois commencé à infecter des appareils localisés sur le sol européen.

Comme toujours, la meilleure méthode pour éviter que son smartphone ne soit infecté consiste à éviter les sites de téléchargements illégaux et les boutiques d’applications alternatives, foyers potentiels d’infection pour votre mobile.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>