La base de données de reconnaissance faciale du FBI est régulièrement utilisée dans le but de traquer des criminels. Or, celle-ci contient de nombreuses photos de personnes ne présentant pas la moindre raison de s’y trouver.

© AFP
© AFP

Le FBI possède une base de données des plus importantes : plus de 50% des adultes américains y seraient répertoriés. Il n’existe évidemment pas autant de résidents américains pourvus d’un casier. En fait, de nombreuses personnes au casier vierge s’y retrouvent via des photographies de leur passeport, de leur permis de conduire, etc. Pour arriver à son résultat, le FBI a par exemple passé un accord avec 18 Etats américains afin d’accéder à leur base de données de permis de conduire. The Guardian précise aussi qu’environ 80% des clichés qui s’y trouvent renvoient vers des individus “non-criminels”.

La technologie est quotidiennement utilisée par les forces de l’ordre, que ce soit les services de déminages et leurs robots ou encore, les policiers et leurs bases de données. Et celle du FBI poserait des questions, c’est pourquoi des politiciens et des militants de la vie privée se sont réunis afin de critiquer le FBI et ses méthodes basées sur la technologie de reconnaissance faciale. L’un des points mis en exergue concernait notamment le fait que le FBI utilise des caméras cachées pour scanner les visages des gens marchant dans la rue, et ce sans leur consentement.

Le service s’est défendu en soulignant que l’objectif de cette base de données est de protéger le peuple, ses propriétés, les frontières et la nation. Ce à quoi, certains n’ont pas hésité à répliquer que cette technologie pourrait aussi être utilisée à des fins obscures.

D’ailleurs, un autre problème a vite été mis en lumière : rien ne permet de mesurer la fiabilité du logiciel de reconnaissance faciale utilisé aujourd’hui. A cet égard, Brian Brackeen, CEO de Kairos, a déclaré au média britannique, The Guardian, qu’à l’heure actuelle, les algorithmes utilisés par le FBI ont cinq ans de retard sur ceux utilisés dans le domaine commercial…