Test – le P10 Plus, le premier smartphone 4.5G

Par posté le 20 mars 2017

En parallèle de son P10, Huawei commercialise une variante haut de gamme de son nouveau porte-étendard.

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Outre le P10 et le P10 Lite, Huawei propose également une variante haut de gamme de son dernier smartphone, le P10 Plus. Un peu plus grand que le P10 – avec son écran de 5,5″ (contre 5,1″), le P10 Plus reprend dans les grandes lignes le design, les mensurations et les performances de son ainé. Il bénéficie toutefois de quelques petites améliorations qui justifient en partie son prix de vente un peu plus élevé.

Au niveau de l’écran tout d’abord, on passe d’une résolution Full HD à une résolution 2K, beaucoup plus intéressante pour consulter du contenu multimédia – des photos mais aussi de la vidéo, ou des jeux.

Par défaut, l’appareil est également livré avec 64 Go d’espace de stockage, au lieu de 32. Il supporte bien entendu également les cartes microSD, qui permettent d’augmenter la capacité en stockage du smartphone à moindre frais.

Au niveau des performances, pas de différence à noter. Comme le P10, le P10 Plus est équipé du dernier processeur de Huawei, le Kirin 960, et de 4 Go de RAM. Très performant, le smartphone de Huawei est également d’une rare fluidité pour un smartphone Android. En photographie, le P10 Plus se démarque du P10 au niveau de l’ouverture de son capteur, qui est censé laisser entrer plus de lumière, pour permettre de réaliser de meilleurs clichés dans les environnements mal éclairés. Toutefois, le résultat n’est pas franchement époustoufflant. Dans la réalité, heureux sera celui qui pourra faire la différence entre un cliché capturé avec le P10 et le P10 Plus. Tout au plus remarquerons-nous une différence au niveau de la vitesse de capture.

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Pour ce qui est de l’autonomie, le constat ne tire pas non plus à l’avantage du P10 Plus. Si le P10 Plus a une batterie de plus haute capacité, il dispose également d’un écran de plus haute résolution, et sensiblement plus énergivore. Il tiendra normalement une journée complète pour un utilisateur moyen, et pratiquement une journée entière pour un geek ultra-connecté. Vous n’aurez toutefois aucun avantage réel à opter pour cette variante Plus si ce n’est en ce qui concerne la taille d’écran – et la compatibilité du P10 Plus avec les réseaux 4.5G. Malheureusement, Proximus n’ayant pas encore activé la 4.5G pour le P10 Plus, nous n’avons pas pu tester le smartphone dans des conditions réelles. Dans la pratique, les propriétaires du P10 Plus peuvent toutefois s’attendre à de meilleurs débits de téléchargements, une meilleure couverture réseau et une meilleure expérience utilisateur que les propriétaires du P10. Difficile néanmoins de dire s’il s’agira d’un véritable argument de vente aux yeux des consommateurs dans la mesure où la 4G offre déjà un débit tout à fait convaincant et où les consommateurs n’ont pas forcément besoin d’un réseau encore plus rapide dans l’immédiat – surtout vu les limites de téléchargements au niveau des forfaits actuels.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les +

- Un joli design
- Un excellent smartphone
- L’écran 2K de 5,5″
- La 4.5G
- 64 Go de stockage

Les –

- Une différence de prix importante avec le P10
- Peu d’avantage en photographie
- Un prix un peu trop élevé?

Conclusion

En définitive, si le P10 Plus est un très bon smartphone, il reste très difficile de justifier l’énorme différence de prix (150€ tout de même) avec le P10. Car en réalité, en dehors de son écran, sensiblement plus écran et qui offre une meilleure résolution, et sa compatibilité avec le réseau 4.5G, le P10 Plus n’a pas énormément d’arguments faisant pencher la balance en sa faveur. Reste qu’investir dans ce modèle n’est pas forcément une mauvaise idée, dans la mesure où le P10 Plus est justement le premier smartphone compatible avec la 4.5G, et devrait dès lors offrir un cycle de vie plus long que son petit frère.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>