La radio en ligne Pandora lance un service de musique à la demande

Par posté le 13 mars 2017

Le service de radio en ligne Pandora va lancer mercredi sa nouvelle offre de musique à la demande par abonnement, qui en fait un nouvel acteur de ce marché déjà très dense, dominé actuellement par Spotify.

©Leonardo Patrizi/Istock.com

©Leonardo Patrizi/Istock.com

Pour 9,99 dollars par mois, le service, baptisé Pandora Premium, offre l’accès au système de radio personnalisée de Pandora, des listes de lecture, ainsi que la recherche d’un morceau ou d’un album, selon un communiqué publié lundi.

Tout comme pour beaucoup de plates-formes de musique en ligne, Pandora Premium propose également l’accès hors ligne via le téléchargement d’albums et de listes de lecture.

Le service intègre également l’option “My Thumbs Up” (mon coup de coeur) qui permettra à l’utilisateur de sélectionner des titres musicaux, de définir ainsi ses goûts musicaux et de générer automatiquement des listes de lecture, sur cette base.

Pandora, qui n’est établit qu’aux Etats-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande, revendique plus de 80 millions d’utilisateurs mensuels et 4,39 millions d’abonnés payants.

Le groupe californien a annoncé en janvier la suppression de 7% des emplois du groupe aux Etats-Unis, au terme d’un exercice 2016 marqué par une forte hausse de son chiffre d’affaire (+18%), mais aussi par de très lourdes pertes de 342 millions de dollars.

Avec cette nouvelle offre musicale, Pandora tente ainsi de se diversifier pour multiplier les sources de revenus et chasser sur les terres des grands noms du streaming musical, tels Spotify ou Apple Music. Le coût de l’abonnement est le même que celui de ses grands concurrents.

Le géant Amazon a tenté de casser le marché en proposant une offre à 7,99 dollars pour ses clients ayant déjà souscrits à l’abonnement annuel Amazon Premium.

En septembre, Pandora avait lancé une offre à prix bas (4,99 dollars par mois), qui incluait le service radio sans publicité, l’accès hors ligne et la possibilité de rejouer un morceau.

“Avec Premium, nous mettons à profit notre immense base de données et tout ce que nous avons appris de la personnalisation”, a déclaré Tim Westergren, le directeur général et cofondateur, cité dans le communiqué.

Sa nouvelle offre “établit un nouveau standard en matière de service musical”, a-t-il ajouté.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>