Test – Zelda : Breath Of The Wild, un renouveau enchanteur pour la saga

Par posté le 7 mars 2017

Sorti sur Switch et Wiiu, le dernier Zelda a pour but de booster les ventes de la dernière console de Nintendo. Le titre propose un véritable monde ouvert et enchanteur mais est-ce suffisant pour succomber au charme de ce nouvel opus ?

breath of the wild

Zelda et Nintendo, c’est une longue histoire d’amour. Le dernier titre sorti à ce jour, Zelda : Breath Of The Wild, est proposé dès le premier jour de commercialisation de la nouvelle console du constructeur nippon, à savoir la Switch.

Les développeurs ont donc eu la lourde tâche de réinventer leur saga via un nouvel épisode tout en conservant la magie qui a forgé le succès des précédents opus. Dans les titres de cette célèbre franchise, le joueur incarne Link et doit sauver le royaume où il évolue ainsi que la princesse Zelda. Pourtant, malgré cette situation qui se répète au travers des épisodes, la série offre une richesse incroyable en termes de gameplay, de rencontres, de découvertes, etc. Mais est-ce encore le cas aujourd’hui ?

Un monde magique où chaque pas laisse rêveur

Link se réveille après un sommeil de 100 ans. Il découvre alors un royaume où seules quelques ruines sont visibles, pour le reste, la nature domine les paysages. Vallées, arbres et animaux de la forêt peuvent être contemplés dès les premières minutes de jeu. Très vite, un vieil homme viendra guider notre héros pour le début de son périple.

La première chose qui interpelle dans ce Zelda : Breath Of The Wild, c’est la beauté de son cadre. Les développeurs ont réalisé un travail très soigné et le résultat est sans appel : des panoramas sublimes devant lesquels il n’est pas rare de prendre quelques minutes de pause afin de les admirer. Les personnages, les habitations, le volcan, les ennemis, les cours d’eau… rien n’a été laissé au hasard, chaque élément intégrant un ensemble féerique et cohérent.

breath of the wild 2

D’ailleurs, le monde à parcourir est vaste. Seuls les premiers instants du jeu limiteront le joueur dans sa démarche. Au commencement, Link se retrouve sur un plateau où il apprendra les bases du métier. Ce qui tranche déjà avec les opus précédents où, si Link avait droit à une certaine liberté, le chemin à suivre était tout de même assez balisé tout au long de l’aventure. Ensuite, dans Breath Of The Wild, notre héros s’envolera vers d’autres contrées et le joueur pourra constater l’étendue des lieux.

Pour s’y retrouver, il est possible de placer des balises. Le joueur pourra gravir des tours et utiliser une longue-vue afin de marquer les lieux qu’il souhaite visiter. Les créateurs du soft ont aussi eu la bonne idée de ne pas placer ces marqueurs lumineux sur la carte afin de ne pas gâcher les panoramas. Il faudra donc scruter son radar ou encore utiliser la carte pour se rendre compte de la distance qui sépare Link de son objectif. Celui-ci peut aussi se téléporter, ce qui permet d’éviter d’incessants va-et-vient dans des zones déjà visitées.

Durant sa progression, le joueur sera amené à découvrir et à explorer des sanctuaires. Ces derniers sont assez courts et font office de donjons dans lesquels il est demandé d’accomplir l’une ou l’autre étape afin de débloquer un pouvoir et d’obtenir un emblème du triomphe. Ce dernier permettra par la suite d’augmenter les capacités du personnage. De manière générale, il est question de réflexion au sein de ces lieux mythiques : Link devra finir un puzzle et si le joueur le désire, il pourra chercher à accéder à un trésor.

Précisons que ces sanctuaires sont nombreux puisqu’il en existe plus de 100 ! Autrement dit, ils allongent considérablement la durée de vie du titre. D’ailleurs, les joueurs devraient être occupés pendant plusieurs dizaines d’heures de jeu.

breath of the wild 3

Outre les améliorations acquises suite à l’échange d’emblèmes, Link peut également changer d’équipement pour se renforcer. Très vite, il pourra acheter des habits, des armures et bien d’autres objets. Pour les armes, la série évolue et fait une croix sur ce que l’on pouvait voir dans Ocarina Of Time par exemple : dans Breath Of The Wild, les armes s’usent et relativement vite. Cependant, le joueur pourra trouver beaucoup de massues, d’épées, etc. afin de remplacer la lame qu’il vient de briser en cognant sur le crâne d’un ennemi. D’ailleurs, si ça ne suffisait pas, Link peut toujours se rendre chez un marchand pour acquérir une autre arme ou des flèches pour un arc.

En fait, le seul point faible lié au gameplay repose sur l’utilisation de la manette de la Switch. Dans certains cas, le choix des touches n’est pas des plus adaptés. Par exemple, pour changer d’arme en plein combat, le joueur devra lâcher le joystick pour appuyer sur l’une des touches directionnelles. Si c’est un détail, lorsque l’arme en question cassera en plein combat, ce “détail” prendre une proportion bien plus importante.

Une aventure différente selon le chemin emprunté

Si le monde enchante par sa magie, tous les personnages rencontrés contribuent aussi à l’immersion. Chacun a une histoire à raconter et/ou un coup de main à demander. Au détour d’un chemin, Link pourra rencontrer une jeune fille qui, soudainement, s’avérera être une ennemie; dans une ferme, un habitant demandera de réguler la population de cerfs ; etc.

Et comme Link peut aller partout, il fera de nombreuses rencontres. Dans les faits, il peut même se dresser dès les premières heures de jeu face au boss de fin s’il le souhaite. Evidemment, le combat final sera des plus difficiles si le personnage ne s’est pas assez préparé. Autrement dit, il est fortement conseillé de voyager afin d’apprendre les coups réalisables par le héros, de trouver les armes les plus performantes et de se munir de bonnes protections avant d’essayer d’en finir avec le mal qui menace le monde de ce Breath Of The Wild. D’ailleurs, les combats ont aussi évolué en comparaison des anciens épisodes : ils sont plus tactiques. Link peut contrer, attaquer, effectuer une attaque plus lourde, éviter, etc. Mais il ne s’agira pas de foncer dans le tas pour gagner : il faudra étudier les mouvements de son adversaire ainsi que la portée de son arme. Pour remporter la victoire, il est donc nécessaire de choisir avec soin les mouvements à privilégier.

breath of the wild 4

Aussi, Link est capable de franchir n’importe quel obstacle. Il grimpe partout, au point que, dans une maison, il pourra très vite se retrouver sur une table. Plus sérieusement, le héros peut gravir une montagne ou encore monter à un arbre pour ne citer que ces deux exemples. Seul sa jauge d’endurance le limitera dans ses déplacements. Mais tout comme son nombre de vies, cette jauge est extensible au fur et à mesure de l’aventure. Et comme le joueur peut suivre la trajectoire qui lui plaît, il pourra rencontrer des personnages, trouver des trésors et des sanctuaires différents de ceux sur lesquels les autres joueurs sont tombés.

Link peut également nager et voler. Très vite, il apprendra à se servir d’objets lui permettant de naviguer ou encore de planer en se jetant du haut d’une montagne par exemple. Et ces possibilités d’approche renforcent l’attrait du titre puisqu’à chaque situation, le joueur pourra choisir la solution qu’il souhaite mettre en oeuvre. Un lac à traverser ? Il pourra utiliser un radeau placé à proximité ou faire tomber un arbre afin que celui-ci forme un pont entre les deux rives. Toutes ces interactions avec les décors renforcent de bien belle manière l’immersion.

Et si vous êtes un fan de la série, ce sentiment ne sera que décuplé. Entre les musiques et les autres clins d’œil qui renvoient directement à d’anciens épisodes de la franchise, tout porte à croire que ce titre, pourtant très accessible aux néophytes, est un cadeau offert à chaque fan de la première heure.

Les + :

- Un monde vaste et beau
- Un univers cohérent
- Une évolution du gameplay
- Link peut aller où il veut et comme il veut : il nage, il grimpe, etc.
- Des musiques sublimes
- Les clins d’œil aux anciens opus
- Une importante durée de vie
- Des personnages secondaires intéressants
- De nombreux secrets et sanctuaires à découvrir

Les – :

- Une histoire centrale qui copie ses aînés
- Le choix des touches sur Switch pas toujours adapté

Conclusion

Si le lancement de la Nintendo Switch repose principalement sur Zelda : Breath Of The Wild, c’est à raison. Le titre emmène le joueur dans un univers vaste et coloré dans lequel il pourra accomplir des centaines d’activités, quêtes… La liberté d’action est sans limite ou presque et le monde à découvrir tiendra en haleine les joueurs durant des dizaines d’heures. Ajoutons les nombreux secrets et personnages secondaires qu’il est offert de dénicher et vous obtenez un hit en puissance. En définitive, ce nouvel épisode propose un juste mélange entre d’anciens éléments qui renvoient directement aux précédents softs de la franchise et de nouveaux qui réinventent la saga de bien belle façon ! Sans conteste, l’un des meilleurs titres de ce début d’année !

Content Generator @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

2 Comments

  1. Pingback: Il crée un Ocarina (Zelda) pour contrôler toute sa maison (vidéo) | geeko

  2. Pingback: Les 3 jeux vidéo qu’il ne fallait pas manquer en mars | geeko

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>