Test – Horizon Zero Dawn : la claque sur PlayStation 4

Par posté le 7 mars 2017

Attendu comme l’un des blockbusters de ce début d’année, Horizon Zero Dawn ne déçoit pas et s’impose même comme l’un des jeux incontournables de cette génération. Explications.

Un univers vaste et riche

horizon

Connu pour ses Killzone, le studio de développement néerlandais Guerrilla Games revient aujourd’hui sous le feu des projecteurs avec une nouvelle franchise à très gros potentiel. Partant d’une feuille blanche, les développeurs ont imaginé un monde post-apocalyptique dans lequel les humains auraient été renvoyés à l’âge de pierre par les machines. Dans ce vaste univers en open-world, la nature a repris ses droits et les humains se sont réunis en tribus pour essayer de survivre aux dangers du monde extérieur. Alors qu’elle n’est encore qu’une enfant, Aloy, un rebus de la société, apprend les rudiments de la survie avec son père, également banni par les autres tribus.

Car Horizon Zero Dawn n’est pas le jeu bête et méchant que vous aviez peut-être aperçu dans quelques vidéos de gameplay. Les développeurs de Guerrilla Games sont parvenus à donner vie à leur jeu, en donnant une priorité absolue à la narration – chose que l’on n’avait justement pas vu dans les bandes annonces du jeu.

Les premières minutes dans l’univers d’Horizon Dawn ont quelque chose de magique. D’une part, parce que l’on incarne une petite fille qui apprend les rudiments de la survie. D’autre part, parce que les scénaristes du jeu sont parvenus à parfaitement échelonner la progression du scénario de sorte à ce que celui-ci tienne le joueur en haleine tout au long de l’aventure. Des premiers pas d’Aloy dans un étrange complexe à sa première chasse, en passant par son test d’aptitude, les premières heures de jeu sont un véritable régal. Les informations, distillées au compte-gouttes, laissent entrevoir un univers très riche et un scénario plus complexe qu’on l’aurait imaginé.

Un gameplay nerveux

horizon 2

C’est d’autant plus réjouissant que la prise en main du jeu est une totale réussite. A mi-chemin entre le GTA-like et le jeu d’action à la troisième personne, Horizon Zero Dawn est un jeu en monde ouvert très riche qui séduit surtout par la nervosité de son gameplay. Au début, tout semble très simple. Le joueur se contente de ramasser quelques plantes et objets qui lui permettent de créer flèches et autres armes qui lui seront d’une quelconque utilité dans l’aventure. Puis, il découvre progressivement les facultés exceptionnelles de l’héroïne, qui sait aussi bien manipuler l’arc que la canne. La véritable richesse d’Horizon Zero Dawn vient toutefois de l’éventail de possibilités qui est donné au joueur. Celui-ci peut s’attaquer aux créatures robotisées qui peuplent le monde de différentes manières. Il pourra ainsi choisir d’aller droit au corps à corps, utiliser des pièges pour les éliminer à distance, les éliminer à l’arc ou opérer de véritables ballets aériens. Mieux encore : il lui sera possible de contrôler certaines de ses machines en montant directement sur leur dos. En réalité, Horizon Zero Dawn n’est pas si éloigné d’un Rise of the Tomb Raider au niveau de son gameplay, les seules différences venant finalement de son univers et de l’aspect open-world du jeu. Ceci étant dit, la furtivité joue également un rôle primordial dans ce titre. Pour éliminer ses ennemis, le joueur devra régulièrement se mettre accroupi dans les hautes herbes et observer les déplacements des créatures. Pour terrasser les ennemis les plus puissants, il faudra même aller beaucoup plus loin en échafaudant de véritables plans d’attaque. Car si l’héroïne d’Horizon Zero Dawn est une guerrière hors-pair, elle n’en demeure pas moins mortelle.

horizon 3

Mais attention, car si Horizon est un jeu en monde ouvert, le joueur sera souvent pris par la main par les développeurs. La progression reste en effet à des rares exceptions assez linéaire. Certes, il est toujours possible de fureter à gauche et à droite, mais la quête principale reste très scénarisée et les séquences de jeu bien balisées. On notera d’ailleurs que les développeurs n’hésitent pas à varier les plaisirs entre dialogues savoureux, explorations, séquences de plates-formes, affrontements, combats de boss et chevauchées sauvages. Le tout, sans aucun problème de rythme dans le jeu. Les affrontements avec les humains – car il y en a! – sont un peu moins intéressants, mais ils ont le mérite de varier les plaisirs.

Autre point intéressant : on note la présence de plusieurs quêtes annexes, qui, à défaut d’être aussi intéressantes que la trame principale, auront le mérite de vous faire gagner de l’expérience et ainsi de pouvoir faire évoluer votre personnage. Elles se révèlent également un joli complément à l’intrigue principale sur le plan scénaristique. Avec ou sans quêtes annexes, le jeu de Guerrilla Games réservera de toute manière une solide durée de vie aux joueurs, qui devront passer entre 30 et 60 heures pour boucler l’aventure. Inutile de préciser que de ce point de vue là, le titre est une totale réussite!

Une technique quasi-irréprochable

horizon 4

Sur le plan graphique, Horizon Zero Dawn est également une très belle claque (surtout sur PlayStation 4 Pro). Le titre offre des environnements vastes, variés, et qui fourmillent de détails. Les paysages sont littéralement à couper le souffle. Les personnages, un peu moins. En cause? Des traits un peu trop plastiques et des animations faciales absolument catastrophiques. Assez paradoxalement, ces petits détails ne s’avèrent pas trop gênants et la majorité des joueurs s’y habitueront très vite. En terme de design, le jeu fait également mouche. Les créatures rencontrées durant l’aventure vous glaceront littéralement le sang. Et le tout est parfaitement mis en valeur par une bande sonore absolument exceptionnelle, digne des plus grands films hollywoodiens. Bruitages, sons et surtout musiques immergent parfaitement le joueur dans l’univers sauvage d’Horizon Zero Dawn. Si les bugs existent bel et bien, et le jeu souffre de quelques soucis de clipping, l’expérience n’en reste pas moins globalement très satisfaisante.

Les +

- Une solide durée de vie
- Des graphismes superbes
- La bande originale
- Un gameplay nerveux
- La variété des décors
- Les combats de boss
- Un scénario solide

Les -

- Les animations faciales
- Le rendu plastique de la peau

Conclusion

Excellente surprise, Horizon Zero Dawn s’impose comme l’un des meilleurs jeux de ces dernières années et un titre incontournable pour tous les propriétaires d’une PlayStation 4. Passionnant de bout en bout, le jeu de Guerrilla Games tire surtout sa richesse de son gameplay très nerveux et de son vaste monde ouvert, qui promet des heures d’exploration dans des décors à couper le souffle. A mi-chemin entre Tomb Raider et Grand Theft Auto, Horizon Zero Dawn prouve que l’open world nous réserve encore quelques belles surprises. Car en plus d’être une belle claque graphique, le jeu mixe brillamment les genres. Seul regret : des animations faciales catastrophiques, qui vont de pair avec un rendu plastique de la peau.



17/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

2 Comments

  1. Enigma

    7 mars 2017 at 19 h 11 min

    Ouaip… C’est un jeu que j’attendais avec impatience, qui a l’air super, mais hors de question de devoir claquer 400+ balles dans une PS4Pro juste pour ce jeu. C’est triste cette politique du “on va faire des exclus consoles” parce que de un le graphisme du jeu est limité par le hardware des consoles, de deux, la manette de PS4 est horrible dans la main, et de trois parce que du coup un bon tiers des joueurs en sont privés.

    Mais bon, pognon pognon….

  2. Dent de scie

    8 mars 2017 at 13 h 04 min

    Inutile d’acheter une ps4 pro pour ce jeu, la version ps4 fait tout à fait l’affaire. La ps4 pro c’est de la grosse arnaque.

Réponse

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>