Test – 1-2 Switch : des mini-jeux pour s’amuser entre amis

Par posté le 6 mars 2017

La Nintendo Switch est sortie et avec elle, plusieurs jeux dont 1-2 Switch.

H2x1_NSwitch_12Switch

La Nintendo Switch, la nouvelle console du constructeur nippon, a débarqué dans nos contrées le 3 mars. Si les premières ventes de la console reposent essentiellement sur le tout nouveau Zelda, d’autres jeux font tout de même partie du line-up de lancement. Parmi eux, on retrouve 1-2 Switch. A l’image de ce qu’il était possible de faire avec la Wii et des jeux comme Wii Play et Wii Sport, 1-2 Switch demande aux joueurs de se lever pour gesticuler devant leur écran.

Avec sa console hybride, Nintendo permet à ses adeptes de jouer de différentes façons. Tout d’abord, il est possible d’utiliser un Pad et de laisser la console dans son dock pour jouer de manière classique comme avec n’importe quelle console de salon. Ensuite, il est possible de jouer façon “gameboy”, soit en sortant l’écran du dock et en lui greffant un Joy Con de chaque côté. Le joueur peut également utiliser l’écran intégré de la Switch et jouer dessus via une manette traditionnelle. Cependant, pour 1-2 Switch, il faudra utiliser les deux Joy Con en les séparant de leur base.

Des mini-jeux différents

Ce sont 28 activités qui sont disponibles au sein d’1-2 Switch. Certaines ont d’ailleurs été visibles dans des trailers. On pense notamment au mini-jeu qui consiste à prendre en main un Joy Con et à tendre le bras vers le bas. Lors du signal, les deux joueurs devront relever leur bras le plus vite possible et appuyer sur un bouton. Le but étant de simuler un duel au far west.

1-2Switch_Switch_Editeur_002

Le premier point positif est que le titre propose des activités très variées. Il est proposé de réaliser un combat de boxe, de gagner une course à pied sur la plage, d’attraper le sabre de son adversaire avant qu’il ne vous transperce et même de traire des vaches. Comme pour ce dernier exemple, certains sont très originaux et occasionneront des fous-rire lors de petites soirées entre amis.

Chacun des jeux repose sur des mécaniques très simples. Pour le combat de boxe par exemple, les joueurs devront s’écarter d’un mètre ou deux et enchaîner les coups demandés par le commentateur. Par exemple, lorsque ce dernier criera “Crochet”, les deux joueurs devront, Joy Con dans la main, simuler le coup demandé. Pour la traite des vaches, les joueurs devront utiliser les Joy Con comme s’il s’agissait de pis. En d’autres mots, ils devront les baisser de haut en bas en pressant l’une des touches progressivement.

SwitchMilk

Si certains jeux, comme le duel au far west, ne demande que quelques secondes de concentration, d’autres misent sur une durée plus importante. On pense notamment au tennis de table qui consiste à renvoyer une balle virtuelle à l’aide d’un Joy Con qui fait donc office de raquette. Mais les plus longs jeux ne demanderont tout de même pas plus de quelques minutes.

Un soft qui exploite parfaitement les Joy Con

Le second bon point concernant le titre qu’est 1-2 Switch est directement lié aux Joy Con. Ceux-ci réagissent très bien aux gestes réalisés par les joueurs. Par exemple, lorsqu’il est demandé au joueur d’attraper un sabre, voici les manipulations demandées : le premier joueur devra joindre ses deux mains au centre desquelles on retrouve un Joy Con, ce dernier faisant office de manche de sabre. L’autre joueur, quant à lui, devra tenir un Joy Con dans une main. Il écartera alors ses deux mains et devra les claquer (comme lors d’un applaudissement) lorsque son adversaire abaissera son sabre virtuel. Le but est d’attraper la lame invisible au vol.

1-2-switch-duel-sabre

Le résultat est clair : les deux petites manettes de Nintendo ressentent bien les mouvements effectués. Jamais, un retard ou un bug n’a pointé le bout de son nez lorsque nous avons manié les Joy Con.

Un attrait limité

Si sur papier, les joueurs peuvent être satisfaits quant au nombre de mini-jeux disponibles (28), dans les faits, cela reste assez pauvre. Le duel au far west par exemple ne devrait pas vous occuper plus de quelques minutes et la plupart des autres activités ne sont pas addictives. Dans cet ordre d’idées, de nombreux autres mini-jeux perdront de leur attrait une fois qu’ils auront été testés.

A cela, on peut ajouter le fait qu’il n’est pas possible de suivre sa progression en direct pour tous les jeux. Si le joueur peut voir la balle voyager d’un côté à l’autre de l’écran lors d’une session de ping pong, il ne peut, par exemple, pas observer en direct son parcours lors du jeu de course au drapeau. Dans ce dernier, il lui faudra mimer un mouvement de bras comme s’il courait. Et la course réalisée ne sera diffusée sur l’écran par l’intermédiaire d’avatars qu’après la fin de celle-ci.

1-2 Switch est donc un titre plaisant mais dont le plus gros défaut reste la lassitude qui s’installe assez rapidement.

Les + :

- Du fun pour des soirées entres amis
- Des activités variées
- Des Joy Con très réactifs

Les – :

- Un concept rapidement lassant
- Peu de progression en temps réel diffusée sur l’écran
- Des activités très courtes

Au final, 1-2 Switch comprend des activités variées qu’il est agréable de parcourir entre amis. En fait, le jeu est un prolongement de Wii Play et de Wii Sport puisqu’il reprend les mêmes concepts : se positionner, pour la plupart des mini-jeux, debout devant son écran et s’équiper d’un ou deux Joy Con pour battre son adversaire à la course, lors d’un combat de boxe ou encore lors d’un match de tennis de table. Mais les différentes activités lasseront rapidement les joueurs au point d’abandonner le jeu dans sa boîte après une ou deux sessions. On aurait aussi espéré obtenir le jeu gratuitement à l’achat de la console, il n’en est rien puisqu’il demandera de débourser près de 45€…

Content Generator @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pingback: Test – SnipperClips : de la logique et de la réflexion au programme de la Switch | geeko

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>