Test – Halo Wars 2 : un jeu de stratégie pour les consoleux

Par posté le 1 mars 2017

Suite directe du premier volet, sorti en 2009, Halo Wars 2 est un jeu de stratégie basé sur la célèbre franchise de Microsoft qui poursuit avec brio le travail d’Ensemble Studio.

halo wars 2

Spin-off de la franchise Halo, Halo Wars était parvenu à séduire le grand public grâce à une prise en main très simple et un campagne solo enivrante. Certes, le jeu d’Ensemble Studio n’était pas une révolution, mais il parvenait à décliner la célèbre franchise de Microsoft en jeu de stratégie avec un certain brio… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa suite se sera faite attendre puisqu’il aura fallu patienter pendant 8 ans avant de pouvoir mettre la main dessus.

Développé cette fois par les vétérans de Creative Assembly, le jeu Halo Wars 2 demeure une suite fidèle au premier volet et qui n’introduit finalement que peu de réelles nouveautés.

Comme son ancêtre, Halo Wars 2 se destine avant tout aux fans de la franchise et aux propriétaires de Xbox One. Certes, le jeu est également disponible sur PC, mais les contrôles ont véritablement été pensés pour que le titre soit parfaitement jouable au pad.

halo wars 2b

Autre point important à évoquer avant d’entreprendre une longue dissection du gameplay : l’aventure solo représente véritablement la colonne vertébrale du jeu. D’une part parce qu’elle permet de débloquer du contenu pour le nouveau mode multijoueur du jeu. D’autre part parce que l’on sent très bien que l’attention des développeurs s’est portée sur cette campagne solo – certes pas très longue (entre 6 et 9 heures) -, mais admirablement scénarisée. Car c’est bien là le plus gros atout du jeu : Halo Wars 2 continue d’explorer le vaste univers SF de la franchise avec un scénario inédit et alléchant qui se concentre sur l’affrontement des forces de l’UNSC et d’une armada de renégats covenants, isolés du reste de leur flotte. Chaque mission est entrecoupée par de longues cinématiques en images de synthèse qui n’ont rien à envier à un film d’animation à gros budget. En résulte une aventure véritablement prenante pour les fans, et qui donne surtout envie de progresser ne serait-ce que pour découvrir la destinée du Spirit of Fire et de son personnel de bord… Sans entrer dans les détails, les fans de la franchise en auront largement pour leur argent. Et cerise sur le gâteau, le jeu s’intègre parfaitement à la saga.

Au niveau du gameplay, les développeurs ont corrigé la plupart des petits défauts du premier volet. Plus fluide que son aîné – malgré encore quelques petits ralentissements lors des séquences trop chargées -, le jeu est parfaitement jouable au pad et l’interface beaucoup plus accessible. Malgré sa grande accessibilité, le titre reste toutefois exigeant. Pour réussir ses missions, le joueur devra être fin stratège et gérer tant la production de ressources que les mouvements de ses troupes. Le soft se veut un skin de la franchise Age of Empires, avec toutefois moins de complexité au niveau de la gestion.

halo wars 2c

Mais Halo Wars 2 ne montre toute sa richesse qu’une fois la première partie en multijoueur lancée. Que ce soit en mode duel, en 2 contre 2 ou 3 contre 3, le titre réserve de belles surprises. Coopérer fait partie intégrante de l’aventure. Pour espérer remporter la partie, les joueurs devront apprendre à coordonner leurs frappes et épauler leurs alliés en cas d’attaque. Jouer de manière individuelle sera systématiquement synonyme d’échec. Comme dans l’ancien volet, le contrôle de lieux stratégiques sera la clé de la victoire. En progressant sur la carte, le joueur devra conquérir différents avant-postes qui lui procureront les ressources nécessaires pour continuer à progresser vers l’ennemi.

Le petit plus vient du mode Blitz, un nouveau mode de jeu en multijoueur qui se révèle particulièrement addictif. Basé sur un deck de cartes à composer en début de partie, le mode Blitz ouvre de nouvelles portes aux joueurs, et se révèle beaucoup plus stratégique encore que les autres, puisque basé sur un nombre d’unités limité. Malheureusement, si le joueur pourra débloquer 19 packs de cartes en solo, il devra passer par la case paiement pour débloquer davantage de contenu. Le 3 paquets étant facturés 2,99€, le calcul est vite fait… Ajoutez donc une vingtaine d’euros pour la composition d’un très bon deck.

halo wars 2d

A noter que les acheteurs de l’édition ultime pourront également mettre la main sur Halo Wars : Definitive Edition, une réédition Xbox One de l’opus sorti sur Xbox 360, ainsi que sur tous les futurs DLC du jeu. Si le premier volet représente un joli bonus – surtout pour les acheteurs qui n’avaient pas pu l’essayer à l’époque -, on regrette toutefois l’absence de mise à jour sur le plan technique et de nouveautés au niveau du contenu. Definitive Edition n’est malheureusement qu’un portage tout ce qu’il y a de plus classique du jeu sorti sur Xbox 360…

Les +

- De très jolis graphismes
- Le mode Blitz
- Le scénario fouillé
- Le fan service est assuré
- Un gameplay au poil

Les –

- Les packs de cartes à acheter
- Un jeu de stratégie tout à fait banal

Conclusion

A défaut d’être une totale réussite, Halo Wars 2 reste un très bon jeu de stratégie qui présente surtout l’énorme atout d’être parfaitement adapté à l’usage du pad. Joliment réalisé, agréable à parcourir en solo, fidèle à la franchise de Microsoft et offrant un mode multijoueur très solide, le jeu de Creative Assembly devrait satisfaire les fans du premier opus. On regrettera toutefois que son gameplay soit aussi banal et que l’aspect gestion ne soit pas davantage exploité.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>