MWC 2017 – Le P10, le Samsung-killer

Par posté le 26 février 2017

Le groupe chinois Huawei a levé le voile ce dimanche sur son nouveau smartphone haut de gamme, le P10.

p10 huawei

En forte croissance depuis plusieurs années, le groupe chinois Huawei est devenu le principal concurrent de Samsung, au point de lui voler la vedette au salon du mobile de Barcelone. Ce dimanche, Huawei levait le voile sur sa dernière création, le P10, un smartphone aux performances impressionnantes qui permet au groupe chinois de prendre une petite longueur d’avance sur son rival…

Un smartphone au look raffiné

En quelques années, Huawei est parvenu à se créer une image qui lui est propre avec ses modèles haut de gamme. Le P10 améliore encore la recette avec quelques légères retouches, notamment au niveau du scanner d’empreinte digitale, qui est désormais localisés à l’avant du smartphone, juste en-dessous de l’écran.

Toujours plus fin et plus léger, le smartphone de Huawei tient facilement au creux de la main et est proposé avec de nombreuses finitions – du “noir graphite” au “blanc céramique”. Et plus original, du vert et du bleu au programme!

Une fiche technique qui impressionne

Au niveau de ses spécificités, le nouveau porte-étendard de Huawei séduit également. Si l’on s’attendait à voir débarquer un nouveau processeur (le fameux Kirin 960, épaulé par 4 Go de RAM), l’annonce d’un écran 2K est beaucoup plus surprenante. Le groupe chinois avait en effet toujours insisté sur l’inutilité d’un écran de très haute définition, prétextant que l’œil humain ne pouvait pas voir la différence entre un écran Full HD et 2K.

Comme pour les précédents modèles, c’est toutefois sur la photographie que le fabricant insiste, grâce notamment à son partenariat avec le spécialiste de la photo allemand Leica. Le partenariat se poursuivra avec le P10, qui reprend la recette de son ainé avec un double appareil photo dorsal encore plus performant. L’appareil embarque une lentille F1.8 imaginée par Leica, avec un double capteur photo de 20 mégapixels pour le capteur couleur, et 12 mégapixels pour le capteur monochrome. Une combinaison qui permettra aux photographes en herbe de capturer des photos d’une plus grande précision encore, même dans des lieux mal éclairés. Huawei introduit également un zoom « hybride » 2x qui permet à l’utilisateur de zoomer sans perdre en qualité. L’autofocus gagne quant à lui encore en rapidité. Comme son ancêtre, le P10 excelle en autoportrait, mais aussi dans la photographie monochrome et la macro.

Huawei pousse son partenariat avec Leica beaucoup plus loin avec – pour la première fois – une caméra révolutionnaire capable de capturer des images beaucoup plus précises dans de mauvaises conditions de luminosité grâce à son ouverture F1.9. Selon Huawei, sa caméra à selfie serait deux fois plus lumineuse que celle du P9, qui figurait déjà parmi les meilleures. La principale amélioration concerne toutefois l’ajout d’un flou d’arrière-plan, pour isoler le sujet de la photo – une fonctionnalité que l’on retrouvait déjà sur la plupart des appareils photos dorsaux mais jamais jusqu’ici sur un appareil photo frontal.

L’autonomie du smartphone fait également un bond avec une batterie de 3750mAh, contre 2900 mAh pour son ancêtre. De quoi assurer une autonomie d’une à deux journées, selon les habitudes des consommateurs. Le système de recharge rapide imaginé par Huawei permettra par ailleurs de recharger son smartphone en moins de 30 minutes, pour une journée complète d’utilisation. Du jamais vu.

Comme l’iPhone 7, le P10 est également résistant à l’eau et à la poussière. Le nano-coating ne protégera toutefois le smartphone que contre les éclaboussures. Pas question donc d’emmener son smartphone pour explorer les fonds sous-marins.

Enfin, au niveau de la capacité de stockage, on notera que la capacité minimale passe de 32 à 64 Go… sans pour autant engendrer une hausse des prix.

Un partenariat avec GoPro

Après Leica, Huawei signe également un nouveau partenariat avec GoPro, qui s’est chargé de concevoir Highlights, une nouvelle fonctionnalité permettant de réaliser des montages vidéos à partir de plusieurs images, en ajoutant différents effets visuels pour rendre les images plus vivantes.

Un prix compétitif

p10b

Comme ses ainés, le P10 présentera l’énorme atout d’être proposé à un tarif assez compétitif de 599€ – un prix inférieur à ceux pratiqués par la concurrence, qui devrait logiquement pousser de nombreux consommateurs à se ruer sur ce modèle. Vu sa fiche technique, le P10 n’a en tout cas pas à rougir face à ses concurrents directs. Il devrait même se classer sans difficultés parmi les meilleures ventes de l’année en magasin.

Des variantes Lite et Plus

Comme à son habitude, Huawei proposera également des variantes Plus et Lite de son flagship.

Le modèle Plus sera le premier smartphone 4.5G au monde. L’appareil embarquera quatre antennes au lieu de deux. Outre de meilleures vitesses de téléchargements, cette fonction lui donnera également la capacité d’avoir accès à une meilleure couverture qu’un smartphone traditionnel. Selon Huawei, les quatre antennes permettront d’éviter les coupures lors de l’entrée dans un tunnel en ville, et les déconnexions intempestives dans certaines zones où la couverture n’est pas excellente. Au niveau de ses spécificités, il aura également droit à quelques améliorations par rapport au modèle classique.

Le P10 Plus sera vendu en magasin au prix de 749€, tandis que la variante low-cost sera proposée au prix de 349€.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pingback: MWC 2017 – Le P10, le Samsung-killer | Kermaat

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>