Orange dévoile sa solution pour identifier tous ses clients prépayés

Par posté le 24 février 2017

Dès le début du mois de juin, il ne sera plus possible d’utiliser une carte prépayée de manière anonyme.

Crédit : Le Soir

Crédit : Le Soir

Dès cette année, et plus précisément à partir du 7 juin, les clients des opérateurs téléphoniques belges possédant une carte prépayée devront être identifiés et les nouveaux clients doivent déjà, quant à eux, s’identifier lors de l’achat de leur carte prépayée.

Si cette mesure est obligatoire, on pouvait logiquement se poser la question suivante : comment les opérateurs vont-ils la mettre en place ? Orange a donc présenté son procédé. L’opérateur précise que sa solution se base sur plusieurs critères : la rapidité, la sécurité et la transparence.

Ce sont 1700 points de vente qui seront, dès la semaine prochaine, aptes à enregistrer les clients. Côté clients, on en dénombre 700.000 qui possèdent actuellement des cartes prépayées chez Orange.

Une solution demandant moins d’une minute

Concrètement, lorsque le client Orange voudra acheter une carte prépayée, il devra se rendre dans l’un des 1700 points de vente. Le vendeur sera muni d’un “tag”, une carte qu’il ne peut prêter ou vendre. Ce commerçant devra alors à l’aide d’un appareil spécifique, scanner ce tag. Ensuite, il devra aussi scanner la carte d’identité dans le cas où il s’agit d’un nouveau client. Sur le document d’identité, c’est le code MRZ qui sera en fait requis. “Un code qui se trouve sur 95% des documents d’identité” explique Filip Van Craen, responsable de l’expérience client pour Orange. “Très utile dans une boutique située dans un aéroport par exemple.” En effet, un client muni d’un passeport chinois ou arabe pourra donc facilement s’identifier avec ce code MRZ.

Après avoir scanné le tag et la carte d’identité, il ne restera plus qu’à scanner la carte prépayée que le client désire acquérir. “Ce qui veut dire qu’en moins d’une minute, le consommateur obtient sa carte et que quelques secondes plus tard, il peut déjà l’utiliser”. Si le client n’est pas nouveau, il suffira alors de renseigner son numéro de téléphone dans l’appareil.

Crédit : Le Soir

Crédit : Le Soir

En d’autres mots, il y a deux vérifications. La première est réalisée par Orange, tandis que la seconde, quant à elle, est à mettre au crédit du service web du registre national.

Un outil spécifique pour scanner

L’appareil que met Orange à la disposition des points de vente pour scanner les cartes d’identité et les cartes Orange “est sûr et ne s’immisce pas dans la vie des clients. D’ailleurs, lorsque le vendeur scanne la carte, il voit uniquement si elle est acceptée ou non. Toutes les informations du client restent confidentielles” explique le responsable de l’expérience client.

La sécurité est aussi de mise en ce qui concerne les vols, les pertes, etc. “En effet, sans le “tag”, l’appareil ne peut rien faire. “ De plus, les responsables d’Orange précisent qu’ils gardent la main sur l’appareil, et ce même à distance : “si un vendeur nous appelle pour nous préciser qu’il a été volé et que l’appareil a disparu, une simple manipulation de notre part peut le mettre hors-service”.

Annelore Marynissen, la responsable des relations avec la presse pour Orange, ajoute qu’il existe aussi la possibilité de s’identifier en ligne via un lecteur de cartes d’identité.

Les clients peuvent-ils s’y soustraire ?

L’arrêté royal force les opérateurs à identifier leurs clients. Orange a donc mis la solution susmentionnée en oeuvre. Cependant, faut-il encore que les consommateurs se rendent sur le site web d’Orange ou en magasin pour s’identifier.

Annelore Marynissen met en avant le fait que l’opérateur tient à mettre au courant ses clients de cette nouvelle mesure : “Ils recevront des SMS et des emails pour les informer de cette identification. Si, à la date du 7 juin, ce n’est pas fait, le client verra sa carte être désactivée.”

Crédit : Le Soir

Crédit : Le Soir

De plus, les clients non-identifiés auront bientôt droit à un message vocal qui leur rappellera de le faire à chaque fois qu’ils passeront un appel.

Journaliste @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

Un commentaire

  1. Francois

    24 février 2017 at 21 h 36 min

    Une personne sans documents d’identité ne pourra donc plus utiliser de GSM…

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>