Ce sont les employés de la société Newfusion basée à Malines qui sont concernés.

Crédit : D.R.
Crédit : D.R.

Une société spécialisée dans le marketing numérique située à Malines et portant le nom de Newfusion a décidé de placer une puce sous la peau de chacun de ses employés. Le but étant d’utiliser son corps comme une clé puisque la puce offre la possibilité d’ouvrir des portes comme le ferait un précieux sésame. A cet égard, on dénombre déjà 8 travailleurs qui ont reçu la fameuse puce dont il est question dans cet article. Outre l’ouverture des portes, elle permet également d’accéder à un ordinateur.

Ces puces, ou microprocesseurs, qui ont la fonction de remplacer les badges des employés contiennent donc les données personnelles du porteur. Autres caractéristiques, elles sont très petites, on évoque la taille d’un grain de riz, et affichent un prix unitaire de 100€. Quant à leur localisation, elles sont enfouies sous la peau entre l’index et le pouce.

Évolution technologique ou problème éthique ?

Il faut quand même préciser que si la méthode peut choquer certains, elle n’est utilisée que sur les employés qui ont explicitement donné leur accord.

Dans les faits, on retrouvera d’un côté, les détracteurs de ce procédé pour qui les individus pucés sont assimilés à des animaux ou encore à des objets munis d’un code-barre et de l’autre, les adeptes de ces nouveautés qui y voient une évolution technologique.

Quoi qu’il en soit, si d’autres faits semblables ont déjà été répertoriés à l’étranger, il s’agit d’une première pour notre pays.