Un virus contamine des millions de smartphones

Par posté le 24 janvier 2017

HummingBad, le virus qui avait infecté plusieurs dizaines de millions de smartphones en 2016, semble faire son grand retour. Selon CheckPoint, plusieurs millions de smartphones Android auraient été infectés par le malware depuis ce début d’année.

humming

On le pensait complètement disparu. Mais le virus HummingBad fait aujourd’hui son grand retour.

Repéré en 2016 par le spécialiste en sécurité informatique CheckPoint, HummingBad avait infecté plusieurs dizaines de millions de smartphones Android. Pas forcément très villain, le malware se déployait par le biais d’applications infectées par le virus, disponibles sur le Play Store. Ses créateurs seraient parvenus à générer près de 300.000$ de revenus par mois en affichant des publicités sur les écrans des utilisateurs dont le smartphone avait été infecté.

La nouvelle version du virus est plus sophistiquée que son ancêtre. Selon CheckPoint, HummingBad serait désormais capable d’installer de nouvelles applications sur le smartphone de l’utilisateur sans demander son autorisation. Il serait également capable de rester indétecté en réduisant la surchauffe de l’appareil.

Les propriétaires des smartphones infectés remarqueront assez vite que leur appareil a été contaminé par un malware. Des publicités apparaîtront en effet régulièrement sur l’écran de leur smartphone et leur appareil aura tendance à être moins réactif.

Comme le rappelle Checkpoint, il n’existe aucun outil pour supprimer intégralement le malware de son smartphone. La seule solution consiste à réinitialiser intégralement son smartphone.

La meilleure solution pour éviter que son smartphone ne soit infecté consiste à éviter de télécharger des applications depuis d’autres sources que les boutiques officielles (le Play Store et l’Amazon Shop, sur Android). Dans le cas d’HummingBad toutefois, les applications en question étaient disponibles directement sur le Play Store et ne pouvaient être identifiées comme des maliciels. Les développeurs avaient en effet mis en place un système de quotation frauduleux qui leur permettait d’attribuer une note élevée à leur appli sur le Store.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Un commentaire

  1. Aline

    25 janvier 2017 at 8 h 23 min

    Suis victime, mais ça ne sert à rien de restaurer configuration d’usine, obligé de rooter le smarthone, j’ai carrément renoncé et achetez un nouveau

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>