Test – Logitech MX Anywhere 2, la souris qui se recharge

Par posté le 24 janvier 2017

Logitech introduire la nouvelle version de sa souris “MX Anywhere”.

A l'avant de la souris, on retrouve un connecteur microUSB. - Crédit photo : E.F.

A l’avant de la souris, on retrouve un connecteur microUSB. – Crédit photo : E.F.

Une souris sans fil et sans piles, c’est ce que propose Logitech avec la nouvelle version de sa MX Anywhere, soit la numéro 2. Dès lors, comment se recharge-t-elle ? A l’aide d’un chargeur muni d’un câble microUSB. Et c’est clairement le point fort sur lequel compte miser la firme pour sa nouvelle souris. D’ailleurs, Logitech affirme que la batterie de son accessoire offre une autonomie de deux mois en utilisation normale. Lors de ce test, il s’est avéré que les résultats étaient légèrement en deçà mais assez proches de la promesse réalisée par le constructeur.

Précisons également que Logitech a pris la peine de fournir une batterie de rechange. Nouvelle preuve de la ligne de conduite imposée lors du développement de cette souris qui veut avant tout miser sur l’autonomie.

Adaptée aux petites mains

La souris MX Anywhere 2 est parfaitement adaptée aux petites mains - crédit photo : E.F.

La souris MX Anywhere 2 est parfaitement adaptée aux petites mains – crédit photo : E.F.

D’ailleurs, si elle ressemble fortement à sa grande sœur, elle s’en différencie en premier lieu par sa taille qui est assez réduite (10 x 6 x 3,4 cm). Ce qui pourra gêner certaines grandes mains puisque son utilisation n’est pas optimale pour ces dernières. Pour les autres, elle constitue un parfait compagnon de travail tant elle épouse assez bien la forme de la main. Aussi, sa petite taille permet de la transporter aisément.

Toujours concernant son apparence, elle présente un design assez élégant avec quelques traits de couleur bronze. Qui plus est, ceux-ci ne sont pas trop tape-à-l’œil afin de proposer le juste compromis esthétique.

Côté boutons, on en retrouve deux sur le côté, la traditionnelle molette sur le dessus et un autre bouton situé également à côté de cette dernière. Celui-ci est paramétrable : quatre commandes peuvent être enregistrées en fonction d’une direction et d’un clic. Par exemple, en cliquant sur ce bouton et en déplaçant la souris sur la gauche, il est possible de réaliser une action précise comme l’ouverture d’un dossier.

Sous la MX Anywhere, on retrouve l’interrupteur qui permet d’éteindre la souris. Petite fausse note : pas d’indication “ON/OFF”. Difficile, une fois que l’ordinateur est éteint, de savoir si vous en avez fait machinalement de même avec votre souris ou non. Cependant, rappelons que l’autonomie satisfaisante permet de ne pas tenir compte de ce menu détail. Ensuite, on observe également la présence du bouton de connexion via Bluetooth et du témoin Easy-Switch. Pour les néophytes, ce dernier permet de relier virtuellement votre souris à trois écrans. Et un petit voyant vous indiquera à quel terminal votre souris est connectée.

Sans oublier que les 2,4 Ghz vous offrent une connexion même à plusieurs mètres de distance de votre moniteur.

Enfin, mentionnons la précision de bonne qualité dont fait preuve ce modèle de souris. La vitesse proposée ne nécessite pas de changement mais si c’était le cas, il est bien sûr possible de modifier la configuration initiale.

Les + :

- Une précision appréciable.
- Sa taille réduite.
- Sa recharge via chargeur et son absence de piles au profit d’une batterie.
- Design assez élégant.
- Autonomie importante.

Les – :

- Des dimensions pas toujours adaptées aux grandes mains.
- Un prix quelque peu trop élevé (environ 65€ selon les enseignes).
- Absence des indications “ON/OFF” sous le boitier.

Conclusion

La MX Anywhere 2 offre son lot d’avantages : une taille réduite, une connexion Bluetooth permise à quelques mètres de distance et surtout une autonomie de plusieurs semaines. Enfin, n’oublions pas la possibilité de recharger la souris via un câble microUSB. En définitive, ce nouveau modèle est à conseiller aux petites mains, les autres éprouveront quelques difficultés à s’y faire, et à ceux prêts à mettre une somme conséquente pour une souris (+- 65 euros).

Journaliste @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>